orateur
étymologie
Emprunté au latin orator, dérivé du verbe orare (« parler »).

nom

SingulierPluriel
orateurorateurs

orateur \ɔ.ʁa.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : oratrice)

  1. Celui qui compose, qui prononce des discours ou des ouvrages d’éloquence.
    • Les apostrophes injurieuses, les interpellations violentes des réactionnaires, interrompirent cent fois les discours des orateurs des gauches. (Alfred Barbou ↗, Les Trois Républiques françaises ↗, A. Duquesne, 1879)
    • Pyrrhon aimait que l’orateur Démosthène injuriât si bien Philippe; il n’eût pas détesté que Philippe injuriât aussi bien l’orateur Démosthène. (Patrick Carré, Yavana, Phébus, 1991, page 44)
    • Ainsi le comprenait l’orateur qui flétrissait, il y a trois ans, dans un premier discours, ceux qu'on appelle des vendus, et qui s'annonçait déjà comme l’exécuteur des épurations nécessaires. (Anatole Claveau, La Vertu, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e édition, page 44)
    • (ironique) Il n’est pas orateur, Il s’exprime bien mal.
  2. (Spécialement) (religion) Auteur de sermons, d’oraisons funèbres.
    • C’était un orateur de talent, dont la tournée de conférences, faite dans le Midi et en Espagne, est restée célèbre. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  3. (Théâtre) Celui qui prend la parole au nom d’une troupe de comédiens.
    • Molière fut longtemps l’orateur de sa troupe.
  4. (Franc-maçonnerie) Officier qui, dans une loge, veille à la stricte application des règlements
    • En cas de nécessité, l’orateur peut reprendre le vénérable
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français