osciller
étymologie
(1751) Emprunté au bas latin oscillo, de oscillum (« balançoire »).

verbe

osciller \ɔ.si.le\ ou \ɔ.si.je\ intransitif conjugaison

  1. Se déplacer alternativement en deux sens contraires.
    • À leur pied, une fosse est ouverte, à moitié pleine ; sur le bord oscille un cadavre qu’étaient en train d’y jeter les ensevelisseurs déguerpis. (Marguerite Baulu, La Bataille de l’Yser, Paris, Perrin & Cie, 1918, p.355)
    • Des ses énormes battoirs, il me giflait à toute volée. Je tombais à genoux, mais j’étais incapable de me maintenir droit. J’oscillais tantôt à gauche, tantôt à droite […] (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • L'appareil ballottait comme un ivrogne dans l'air froid, oscillant dans un vent de travers. […]. Leurs intestins yoyotaient de bas en haut sous l'effet du tangage et du roulis. (Dan Abnett, Zone de guerre, traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Julien Drouet, éd. Eclipse/Panini Books, 2013, chap. 12)
  2. (Figuré) Varier entre deux limites , entre deux bornes.
    • Les mesures agraires de Quarré, avant la Révolution (elles persistent aujourd’hui), n’avaient pas de base fixe. Un journal de champ, une « soiture » de pré oscillaient entre vingt-deux et trente-cinq ares de nos mesures métriques. (Abbé Guignot, Essai sur Quarré-les-Tombes ; ses sarcophages mérovingiens et sa station préhistorique, Tours, impr. Bousrez, 1895, p.41)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.031
Dictionnaire Français