ostensoir
étymologie
(XVIIIe siècle) Dérivé savant du latin ostensum, supin de ostendere (« montrer, exposer »). On le trouvait aussi employé au féminin.

nom

SingulierPluriel
ostensoirostensoirs

ostensoir \ɔs.tɑ̃.swaʁ\ masculin

  1. (religion) Objet de culte, pièce d’orfèvrerie, en forme de soleil comportant en son centre une custode de verre ou lunule, dans laquelle est exposé le Saint-Sacrement pour le salut et les processions.
    • [Le voleur] ouvrit le tabernacle, en tira d'abord le saint-ciboire, […] puis un ostensoir massif, qui avait été donné à la ville par la reine Marie-Antoinette, puis enfin deux burettes de vermeil. (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes, 1849)
    • Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir ! (Baudelaire, Harmonie du soir, in Les Fleurs du mal, 1857)
    • M. le Grand Doyen, vêtue d’une chasuble rutilante de rayons et de flammes d’or, porte sous un dais à pompons blancs l’ostensoir éblouissant de gemmes. (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 240.)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.012
Dictionnaire Français