ourdir
étymologie
Du latin populaire ordīre, en latin classique ordiri « faire une trame ; tisser sa toile (pour l’araignée) » d’où (figuré) « commencer, entreprendre (quelque chose) ».

verbe

ourdir \uʁ.diʁ\ transitif conjugaison

  1. (tissage) Préparer ou disposer sur une machine, l’ourdissoir, les fils de la chaîne d’une étoffe, d’une toile, etc., pour mettre cette chaîne en état d’être montée sur le métier, où l’on doit la tisser en faisant passer au travers, avec la navette, le fil de la trame.
    • Dans d’immenses pièces où règne une atmosphère chaude et humide afin d’éviter toute électricité statique, les fibres sont ourdies et ensuite tissées.(Fabrice LÉONARD – Au pays des fils d’or - Journal Le POINT, page 144, N° 2193-25, septembre 2014)
  2. (Par extension) (Figuré) Préparer la trame d’une action.
    • La ruse la mieux ourdie
      Peut nuire à son inventeur
      Et souvent la perfidie
      Retourne à son auteur.
      (Jean de La Fontaine, Fables, « La Grenouille et le Rat »)
    • Malgré moi, j’ourdissais des plans abominables ; et chaque jour Madeleine, à son insu peut-être, mettait le pied dans des trahisons. (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 177)
    • Que les instruments qui ont servi à ourdir cette sanglante machination politique doivent disparaître, cela est évident … (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • Ah ! elle avait été bien ourdie la machination du docteur de La Pommerais ! Il est bien connu que la civilisation ne tend nullement à faire disparaitre la délinquance mais bien à la faire évoluer. (Achille Dehel, Le poison au service du crime, 1946)
    • J'imaginais les affres du Dominateur, allongé dans son sépulcre, essayant d'ourdir une contre-attaque. (Glen Cook, Le Château noir, 1984)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français