ouverture
étymologie
Du latin apertura devenu opertura voir ouvert, -ure.

nom

SingulierPluriel
ouvertureouvertures

ouverture \u.vɛʁ.tyʁ\ féminin

  1. Action d’ouvrir.
    • Ses rues, dans le silence d'un lieu désert, attendent le claquement des volets, l'ouverture des portes, le hennissement des chevaux, l'essor d'une marmaille. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Puis, la réserve se transforma en opposition ouverte lorsqu'ils s'aperçurent que chaque ouverture d'école française était accompagnée de la fermeture d'écoles coraniques et de zâouïas. (Mohamed Seghir Feredj & ‎Chikh Bouamrane, Histoire de Tizi-Ouzou et de sa région: des origines à 1954, Éditions Hammouda, 1999, page 215)
    • (Par extension) - L’ouverture d’une dépêche. L’ouverture de la lettre. - L’ouverture d’un testament.
    • L’ouverture de cette banque, de ce magasin, de ce musée a lieu à telle heure. - Pendant les heures d’ouverture.
  2. (Figuré) Commencement de certaines choses.
    • L’ouverture de l’assemblée. - L’ouverture de la session parlementaire. - Le discours d’ouverture. - L’ouverture d’un cours.. - L’ouverture d’une tenue maçonnique.
  3. (Figuré) Le premier travail ou première action que l’on fait.
    • L’ouverture de la tranchée. - Ouverture des hostilités.
  4. (Absolument) (Pêche) (chasse) L’ouverture de la pêche, de la chasse.
    • Samedi, c’est l’ouverture du brochet.
    • J'aimais beaucoup la chasse à cette époque, et, en ma qualité de grand chasseur, c'était chose grave que le choix du pays où devait, chaque année, se faire l'ouverture. (Alexandre Dumas, « La Rue de Diane à Fontenay-aux-Roses », dans Les Mille et Un Fantômes, 1849)
  5. (En particulier) (musique) Symphonie par laquelle commence un opéra.
    • L’ouverture de cet opéra est trop longue. - Je suis arrivé après l’ouverture. - L’ouverture de " Don Juan ", de " Guillaume Tell ".
  6. (Figuré) Premières propositions relatives à une affaire, à une négociation, à un traité, etc.
    • Faire des ouvertures de paix. - C’est lui qui m’a fait les premières ouvertures de ce mariage. - Se prêter, se refuser à des ouvertures.
  7. Occasion, moyen, manière d’entrer dans un sujet.
    • Je n’ai pas trouvé ouverture à parler de votre affaire.
  8. (familier) Opportunité pour agir.
    • S'il avait une ouverture, c'était inratable. La fille chancela de nouveau. Le type était en pleine ligne de mire. Maltz stabilisa sa visée et se prépara à appuyer sur la détente. (Michelle Gagnon, Frayeur, Harlequin, 2012, chap.27)
  9. État d’une chose qui est ouverte, espace vide dans ce qui est par ailleurs continu.
    • On fabrique actuellement des tubes capillaires en verre excessivement fins. Ceux-ci, étirés par des ouvriers spéciaux, ont d'ordinaire une ouverture de deux dixième de millimètre. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  10. (En particulier) (architecture) Porte, ou fenêtre, ou arcade d’un édifice.
    • Ces ouvertures n’admettaient, même à midi, qu’un jour faible et incertain, qui était remplacé par une obscurité complète bien avant que le château eût perdu le bienfait du soleil. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le gardien fit jouer le judas. Une tête s’encadra dans l’ouverture. C'était celle de Camille-Eugène-Marie Dieudonné. (Albert Londres, L'Homme qui s'évada, page 15, Les éditions de France, 1928)
    • Jim manœuvra le cordon d'un vasistas, mais l’ouverture donnait sur la loge de Gaby Million où la vedette avait laissé ses chiens. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  11. (Par extension) Grandeur du vide ainsi pratiqué; largeur de cette ouverture.
    • Cette porte, cette fenêtre n’a pas assez d’ouverture, a trop d’ouverture.
  12. (optique) Surface que le verre d’une lunette présente aux rayons de la lumière.
    • Notons enfin qu'il ne faut pas compter sur une diaphragmation excessive pour augmenter la netteté de l'image : la diffraction par les ouvertures très étroites gêne en effet le stigmatisme : en fait on ne descend guère, pour n'importe quel format, au dessous de l'ouverture F/45. (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, page 120)
    • Plus l’oculaire d’une lunette a d’ouverture, plus l’instrument a de clarté, et plus l’objectif a d’ouverture, plus l’instrument a de champ.
  13. (Géométrie) Écartement plus ou moins grand de deux lignes droites qui, se rencontrant en un point, forment un angle.
    • L’ouverture d’un angle.
      • (analogie) L’ouverture d’un compas.
  14. (analogie) Attitude d'une personne prête à écouter des idées nouvelles, à vivre des expériences nouvelles.
    • Ce mot « ouverture » a un contenu susceptible de vous transformer de l’intérieur à mesure que, si je puis m'exprimer ainsi, vous vous ouvrez à l’idée même d’ouverture. (Arnaud Desjardins, L'audace de vivre, Éditions de la Table Ronde, Paris, 1989, p. 154)
  15. (sociologie) Attitude d'une société qui sait accueillir pleinement les immigrants.
  16. (politique) Attitude du pouvoir politique en place qui consiste à attribuer certains portefeuilles ministériels à des personnalités issues de l’opposition.

traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
  • allemand : Öffnungswinkel
  • anglais : aperture

traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.026
Dictionnaire Français