pâtis
étymologie
Fait pastis#fro|pastis en ancien français , du latin populaire pasticium, dérivé du supin pastum du verbe pascere qui signifie « paître ».

nom

pâtis \pɑ.ti\ masculin

  1. (Économie rurale) Sorte de lande ou de friche dans laquelle on met paître des bestiaux.
    • Ces terres incultes sont généralement des landes et des pâtis ; c'est surtout en Ardenne et en Champagne qu'on les rencontre. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 95)
    • Les grands bœufs assoupis dans les pâtis en fleurs. (André Theuriet, Poésies, Le chemin des bois, Sylvine, III ; Alphonse Lemerre éditeur, Paris, 1881, page 109).
    • Il possédait plusieurs pâtis, de bons herbages pour ses troupeaux, des cultures assez convenablement entretenues, quoiqu’il fût réfractaire aux nouvelles méthodes, des vignes qui flattaient sa vanité, […]. (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 28-37)
    • L’arrière-printemps lâchait sur les pâtis les premières chaleurs. (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956. p. 295.)
    • U, cycles, vibrements divins des mers virides,
      Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides
      Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux.

      (Arthur Rimbaud, « Voyelles », Poésies)
forme fléchie

pâtis \pɑ.ti\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de pâtir.
  2. Deuxième personne du singulier de l’indicatif présent de pâtir.
  3. Première personne du singulier du passé simple de pâtir.
  4. Deuxième personne du singulier du passé simple présent de pâtir.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de pâtir.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français