péricliter
étymologie
Du latin periclitari.

verbe

péricliter \pe.ʁi.kli.te\ intransitif conjugaison

  1. Être en péril, aller à la ruine, aller vers son déclin, se dégrader physiquement, baisser, décliner, dépérir.
    • La ramie jaune et la ramie rouge sont acclimatées en Indochine. Pourtant elles poussent moins vigoureusement ; elles ne périclitent pas, mais leurs tiges sont moins belles. (L. Hautefeuille, « Addentum : Travaux effectués à la station de La-Pho en 1909 », dans le Bulletin économique du Gouvernement général de l'Indochine, n° 84 (mai-juin 1910), Hanoï-Haïphong : Imprimerie de l'Extrême-Orient, 1910, p. 319)
    • Si je ne l'élimine pas, toutes mes affaires périclitent. (Glen Cook, Le Château noir, 1984)
    • Son affaire du Bosphore commençait à péricliter. (Émile Zola, Nana, 1881)
    • L'usine Michelin s'installa de 1890 à 1892. Et c'est durant ces années qu'on vit Clermont-Ferrand grossir subitement, tandis que les campagnes se dépeuplaient, périclitaient. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Lorsque le royaume périclita, les Dùnedain s'évanouirent dans l'ombre et devinrent un peuple furtif et errant, et de leurs exploits et de leurs travaux, presque plus rien ne fut chanté ou consigné.(J. R. R. Tolkien, Le Seigneur des anneaux - Appendice A -1955)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français