palmier à huile
étymologie
 Composé de palmier et de huile.

locution nominale


palmier à huile \pal.mje a ɥil\ masculin

  1. (botan) Espèce tropicale d'éléis monoïque, qui est un genre de palmier à feuilles pennées cultivé pour ses fruits et ses graines riches en huiles (huile de palme et huile de palmiste, respectivement) à usages alimentaire et industriel, de la famille des arécacées (Elaeis guineensis).
    • Le palmier à huile est cultivé pour les huiles comestibles qui sont extraites de la pulpe de son fruit (huile de palme) et de son amande (huile de palmiste). Un ha de palmier produit 2 à 7 tonnes d’huile par an. Les huiles sont utilisées : - à 80 % pour l’alimentation humaine : margarines, matière grasse végétale de base, huile alimentaire, huile de friture er graisses spécialisées ; - pour la fabrication de dérivés à usages industriels : acides gras, savons et cosmétiques, savons métalliques, esters méthyliques, encres, résines époxydes, aliments pour animaux, etc. ; - comme énergie verte. Les déchets d’huilerie sont valorisés comme fertilisants et pour la production d’électricité ou de méthane. Outre le fruit, d’autres parties sont fréquemment utilisées : la sève (vin de palme), le stipe (ébénisterie), les feuilles (toitures), etc. — (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l'Agronome, 1 692 pages, page 906, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Étrangères)
synonymes
traductions
  • allemand : ölpalme
  • anglais : oil palm, African oil palm
  • espagnol : palma africana de aceite, palma aceitera
  • italien : palma da olio



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.014
Dictionnaire Français