pantographe
étymologie
Mot  composé de panto- (« tout ») et de graphe. Par analogie de forme, le sens a été étendu au bras articulé reliant une locomotive électrique aux fils l'alimentant en énergie.

nom

SingulierPluriel
pantographepantographes

pantographe masculin

  1. (arts) Instrument au moyen duquel on peut mécaniquement copier, agrandir ou réduire des dessins ou des gravures.
    • Un autre instrument dérivé du pantographe ayant également pour objet de reproduire mécaniquement des figures avec ou sans changement d'échelle, est l'eidographe, a été conçu par William Wallace, en 1821. (Pantographe (dessin) sur l’encyclopédie Wikipédia)
  2. (sculpture) Instrument dont se servent les sculpteurs pour mettre au point les bustes, les statues.
  3. (ferro) (Par métonymie) Dispositif articulé qui permet à une locomotive électrique de capter le courant par frottement sur la caténaire.
    • Le frottement de l'archet sur le fil de contact génère une onde mécanique qui se propage de part et d'autre du point de contact. Pour une tension normale du fil de contact, cette onde se propage à moins de 500 km/h. Si le TGV atteint cette vitesse, le pantographe rattrape l'onde — c'est le phénomène de Mach, parfois appelé le mur de la caténaire. Il peut entraîner l'arrachement des caténaires et la destruction du pantographe. (Caténaire sur l’encyclopédie Wikipédia)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.028
Dictionnaire Français