par contre
étymologie
Attesté dès le xvie s., chez Jean Calvin et Michel de L’Hospital entre autres.
 Composé de par et de contre.

locution adverbiale

par contre \paʁ kɔ̃tʁ\

  1. En revanche.
    • On parlait bas avec des mines contristées, apitoyées, des yeux mi-clos et alanguis, mais par contre on buvait sec, car, en ces douloureuses circonstances, il convenait de se soutenir, […]. (Louis Pergaud, « Le Retour » dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Les bruts et les fuel-oils lourds, par contre, ne s’évaporent que plus lentement ou même quasiment pas dans certains cas. (Organisation Maritime Internationale, Manuel sur la pollution par les hydrocarbures, partie 4, Mollat, 2005, page 14)
    • Ainsi « boîte de nuit » nous a été signalé à plusieurs reprises comme un « togolisme ». Par contre, de véritables écarts ont été omis car ils apparaissaient à tous les locuteurs comme la forme française « correcte », en raison de leur grande fréquence d’emploi : […]. (Annales de l’Université d’Abidjan : Linguistique, 1974, vol. 7-10, page 138)
  2. Au contraire.
    • Les graisses animales sont contenues dans tous les tissus et organes des animaux. […]. Le chyle et le lait en renferment aussi une quantité importante. Les chairs musculaires, par contre, en sont complètement dépourvues. (J. Fritsch, Fabrication et raffinage des huiles végétales, manuel à l'usage des fabricants, raffineurs, courtiers et négociants en huiles, Paris : chez H. Desforges, 1905, page 2)
synonymes traductions traductions
  • portugais : ao contrário



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.011
Dictionnaire Français