parallélépipède
étymologie
[1] Attesté dans le dictionnaire de Furetière[1]. Emprunt avant au latin parallelepipedum, issu du grec ancien παραλληλεπίπεδον.

nom

SingulierPluriel
parallélépipèdeparallélépipèdes

parallélépipède \pa.ʁa.le.le.pi.pɛd\ masculin

  1. (Géométrie) Forme tridimensionnelle à six faces (hexaèdre) qui sont toutes des parallélogrammes.
    • Le volume d’un parallélépipède quelconque a pour mesure le produit de sa base par sa hauteur. (Michel Louis Hippolyte Sonnet, Géométrie théorique et pratique avec de nombreuses applications, 4e éd., p.338, 1853)
    • Si les trois arêtes a, b, c étaient égales entre elles, le parallélépipède se réduirait à un cube […]. (E. Endrès, Manuel du conducteur des ponts et chaussées, vol.1, page 271, 1860)
    • Un parallélépipède à une dimension est un segment et son 1-volume est simplement sa longueur. Un parallélépipède à deux dimensions est un parallélogramme et son 2-volume est généralement appelé aire. (Pascal Dupont, Introduction à la géométrie: géométrie linéaire & géométrie différentielle, De Boeck Supérieur, 2002, page 180)
  2. (Par extension) Volume ou objet qui a les caractéristiques géométriques du parallélépipède.
    • Sur cette montagne se trouvent plusieurs lacs. Les rochers sont en majeure partie des cylindres ou des parallélépipèdes de rocs fendus […]. (Manuel des passagers, voyageant sur le canal de Gothie, page 29, L.J. Hjerta, 1838)
    • Il en était à plusieurs clopes quand elle ressortit de son immeuble, un cube de huit étages aussi beau qu’une boîte de lessive mais avec beaucoup plus d’ouvertures. Un cube ? crut-il bon de rectifier in petto ; un parallélépipède, plus exactement. (Tito Topin, Shanghai Skipper, Série noire, Gallimard, 1986, page 71)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français