parangonner
étymologie
De parangon avec la désinence -er.

verbe

parangonner \pa.ʁɑ̃.ɡɔ.ne\ transitif conjugaison

  1. (typographie) Aligner ensemble des caractères de différents corps, de polices différentes.
    • L'auteur de cette Notice a imaginé un système qui a simplifié cette opération de telle sorte, qu'avec quatre-vingts poinçons, représentant tous les éléments de groupes, et combinés de manière que toutes les parties se parangonnent et se juxtaposent dans tous les sens, on peut reproduire exactement toutes les inscriptions cunéiformes assyriennes. (François-Antoine Duprat, Précis historique sur l'Imprimerie nationale et ses types, Paris : Librairie orientale de Benjamin Duprat, 1848, p. 46)
    • Quand une formule détachée se trouve précédée de mots qui relient le sens à l’alinéa dont elle dépend, ces mots se placent au commencement même de cette ligne, [] : si celle—ci comportait un ou plusieurs parangonnages, les mots dont il s’agit se parangonneraient en conséquence. (A. Frey, Nouveau manuel complet de Typographie, nouvelle édition revue, corrigée & augmentée par M.E. Bouchez, Manuels-Roret, 1857, part. 1, p. 26)
  2. (vieilli) Comparer, donner comme modèle, observer les différences entre deux ou plusieurs choses ou idées.
    • (XVIe siècle) — Or ce petit prince, croissant en aage, donnoit vn tel indice de sa future vertu & preud’hommie, qu'on eut trouué peu de seigneurs de son rang en Italie, qui le parangonnassent, tant s'en faut qui le peussent deuancer : […]. (Histoires tragiques extraites des œuvres Italiennes de Bandel et mises en langue Françoise, les six premières par Pierre Boisteau, surnommé Launay, natif de Bretaigne, les douze suivans par François Belle-Forest, Comingeois, onzième histoire, tome 1, Rouen : chez Adrian de Launay, 1603, p. 434)
    • Il me coûterait néanmoins que Byron ne fût pas venu au monde pour notre résurrection et pour la sienne. Je serais désolé que le plus grand génie poétique des temps modernes, celui que Fabre d'Olivet parangonnait à Homère, ne fût né que pour réaliser l'Art du Mal. (Pierre Leroux, La grève de Samarez: poème philosophique, tome 2, chap. 23, Paris : chez E. Dentu, 1863, p. 238)
    • Il n'entendait pas que l'on parangonnât son tableau à l'ouvrage infime d'un Allemand. (Paulette Choné, Renard-pèlerin: mémoires de Jacques Callot écrits par lui-même, Éditions Le Bruit du temps, 2009, p. 135)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français