parbleu
étymologie
Altération de par Dieu, où bleu est substitué pour contourner le blasphème.

interjection

parbleu \paʁ.blø\

  1. (vieilli) Sorte de juron.
    • ''— On les condamne donc à mort ceux qui vont proclamant des vérités,/>— Tiens !… Parbleu !… Il ne manquerait plus qu’on les nommât ministres ou archevêques… ou qu’on leur donnât la croix de la Légion d’honneur !… Ah ! çà !… D’où venez-vous ? (Octave Mirbeau, La Vache tachetée'')

    • Les Chasseurs n’étaient peut-être pas non plus étrangers à cette manigance. Parbleu, en se débarrassant d’un concurrent, ils profitaient de son gibier. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Je déteste les Allemands, parbleu, mais sans conviction. (Jean-Paul Sartre, Les Mots, 1964, I)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.025
Dictionnaire Français