partisan
étymologie
De l’italien partigiano, issu de parte#Italien|parte (« parti »).

nom

SingulierPluriel
partisanpartisans

partisan \paʁ.ti.zɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : partisane)

  1. Celui qui est attaché à la fortune d’un parti, qui en épouse les intérêts, qui en prend la défense.
    • En passant au large d’El-Kçar, nous vîmes au flanc des montagnes des Ahl Serif le camp de Raïssouli, qui mettait à la raison les derniers partisans de son ennemi mortel le caïd Er-Remiki. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 241)
    • Muhammad Ahmad, qui l’avait fondé, tirait son inspiration de sa formation soufie, et ses partisans voyaient en lui le mahdi, celui qui est guidé par Dieu pour restaurer le règne de la justice en ce monde. (Albert Hourani, Histoire des peuples arabes, traduit de l’anglais par Paul Chemla, Éditions du Seuil, 1993, p.415)
    • Il fallait que les États-Unis prissent le taureau par les cornes pour que les Congolais se réunissent pour former un nouveau gouvernement. Si besoin était, les partisans de Lumumba devaient y entrer. (Kyoni Kya Mulundu, Les États-Unis brisent l’élan souverain du Katanga: Seul contre trois, tome 2 : M. Moïse Kapend Tshombe tombe face à John F. Kennedy, Éditions Edilivre, 2015, p. 36)
  2. (Par extension) Celui qui défend une idée ou une doctrine.
    • On concédera aux partisans de la douceur que la violence peut gêner le progrès économique et même qu’elle peut être dangereuse pour la moralité, lorsqu’elle dépasse une certaine limite. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VI, La moralité de la violence, 1908, p. 256)
    • Au début de 1840, George Sand prit la tête du mouvement saint-simonien, partisan d’un socialisme humaniste. Elle apprit à faire la différence entre les « cultistes » et les « rationalistes », avec une préférence pour ces derniers. (Herbert R. Lottman, L’écrivain engagé et ses ambivalences: De Chateaubriand à Malraux, page 191, L’Harmattan, 2003)
  3. (Désuet) Sous l'influence de parti : «part attribuée à celui qui afferme certains impôts», celui qui a fait un traité avec le roi pour des affaires de finances, quiprenait à ferme les revenus de l’état, les impôts, etc.
    • J’étais plus fier et plus content avec Manon et mes cent pistoles que le plus riche partisan de Paris avec ses trésors entassés. (Abbé Prévost, Manon Lescaut, 1733, p.153)
    • Il s’était fait partisan.
    • Les partisans étaient sujets à être recherchés, à être taxés.
  4. (soldats) Soldat de troupes légères ou irrégulières, détachées pour faire une guerre de surprises ou d’avant-postes.
    • Faire la guerre en partisan, la guerre de partisan.
    1. (militaire) troupe#fr|Troupe qui font cette sorte de guerre.
      • Un corps de partisans.

traductions
traductions
adjectif

SingulierPluriel
Masculinpartisanpartisans
Fémininpartisanepartisanes

partisan \paʁ.ti.zɑ̃\ masculin

  1. Qui fait preuve de parti pris.
    • Un comportement partisan.
    • Querelles partisanes.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.206
Dictionnaire Français