passe-partout
étymologie
(1567) voir passe, partout. Le sens beaux-arts apparaît en 1825.

adjectif

passe-partout \pas.paʁ.tu\

  1. Qui peut s’appliquer à tous les interlocuteurs ou à tous les contextes.
    • Au départ, l’homme n’avait pas grand-chose pour lui : un physique passe-partout, un accent de bouseux galiléen, et surtout il venait de Nazareth, le trou du cul du monde. (Éric-Emmanuel Schmitt, L’Évangile selon Pilate, Albin Michel, 2000, collection Le Livre de Poche, page 88.)
    • Un très beau fourre-tout, à condition d'être de qualité et d'apparence sobre et « passe-partout », peut être porté en toutes occasions. (Dominique Loreau, Mon sac, reflet de mon âme : L'art de choisir, ranger et vider son sac, Éditions Flammarion, 2017)
    • Ils se tourneront alors vers des voitures ayant une morphologie différente, en particulier les berlines mais, pour qu’ils se les approprient, les voitures basses de demain devront évoluer et éviter de tomber dans le style passe-partout. (SUV, la mécanique s’enraye (un peu))
synonymes traductions
nom

passe-partout \pas.paʁ.tu\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. (serrurerie) Clef faite de façon qu’elle puisse ouvrir plusieurs serrures différentes dans un même appartement, dans une même maison.
    • La clef passe-partout ne doit pas être confondue avec une clé d’ouverture centrale ou encore une clé batteuse. (ooreka ↗)
    • Je visitai deux ou trois amis, puis je revins à la maison, où je rentrai, grâce à un passe-partout. (Alexandre Dumas, « Le Chat, l’huissier et le squelette », in Les Mille et Un Fantômes, 1849)
    • Le garçon de l’hôtel a un passe-partout qui lui permettrait à tout instant d’entrer dans votre chambre. (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 56)
  2. (gravure) Planche gravée dans laquelle on a réservé une ouverture pour y placer une autre planche gravée exprès, à laquelle la première sert de bordure et d’ornement.
    • L’illustration se démarque alors du texte qui, a priori, n’est pas interchangeable, ne sert pas de passe-partout. (Marie-Claire Planche, Le Livre et ses figures'', textimage ↗)
  3. (imprimerie) Ornement de bois ou de fonte, dans lequel on peut placer une lettre.
    • On ne se sert plus guère aujourd’hui de passe-partout, on leur a substitué les lettres de deux points simples. (Antoine François Mormoro, Traité élémentaire de l’imprimerie, 1793, p. 250)
  4. (Beaux-Arts) Cadre de papier ou carton, orné de filets et de teintes variées pour encadrer une œuvre d’art.
    • Ce dessin [de Marie Laurencin] est ravissant et extrêmement touchant, faites-lui mettre une petite baguette très étroite et un verre. Il est à nous et c’est un petit chef-d’œuvre. Il ne faut point de passe-partout et que l’encadreur n’en rogne rien, laissant visible tout le blanc. (Guillaume Apollinaire, lettre à Madeleine Pagès du 25 août 1915)
  5. (outils anciens) (Désuet) Scie à larges dents maniée par deux hommes utilisée pour le sciage des troncs.
    • Il existe deux modèles fondamentaux de passe-partout selon qu’ils sont destinés à l’abattage des arbres ou à leur tronçonnage en grumes. (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, Technologie fondamentale dans les opérations forestières, Rome, 1982, p. 25)
    • Tout était débité à la hache & au passe-partout, cette scie gigantesque avec de grosses dents qu’on tirait à deux de part & d’autre de l’arbre. (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, page 397).
  6. (tech) Brosse de boulanger pour enlever la farine du pain.
synonymes antonymes traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.053
Dictionnaire Français