passeport
étymologie
(XVe siècle) Mot  composé de passe et de port, ce dernier au sens étymologique de « passage, porte ».

nom


passeport \pɑs.pɔʁ\ ou \pas.pɔʁ\ masculin

  1. (administration) Pièce d’identité délivrée par l’État, permettant aux nationaux d’un pays soit de circuler librement à l’intérieur, soit de voyager dans un autre pays.
    • Peut-être je voulais mettre la main, comme dans les films, sur nos passeports, que bien sûr, les fliquesses avaient confisqués, et avec, nos identités. Pas si simple, en fait, de leur échapper. (Laure Ly, Demain matin'', Paris : Éditions Balland, 2000)
    • Délivrer un passeport, des passeports. Faire viser un passeport ; renouveler son passeport.
    • On l’a arrêté parce qu’il n’avait pas de passeport.
    • Je disais donc que grâce à mon passeport, j’avais la possibilité de voyager dans le monde entier. (Li-Cam, « Raconte-moi les murs, Mamie ! » dans Ruptures, Wat production, 2018, page 42.)
    • Demander ses passeports, se dit d’un ambassadeur qui sollicite son départ du pays où il est accrédité, en cas de difficultés diplomatiques)
    • Passeport biométrique.
    • Passeport diplomatique, document officiel qui permet aux diplomates de quitter le pays où ils sont accrédités, ou d’y rentrer sans être soumis aux formalités de la douane.
    • Passeport jaune, pièce d’identité des forçats libérés.
      • Il tira de sa poche une grande feuille de papier jaune qu’il déplia. – Voilà mon passeport. Jaune, comme vous voyez. Cela sert à me faire chasser de partout où je vais. Voulez-vous lire ? (...) Tenez, voilà ce qu’on a mis sur le passeport : « Jean Valjean, forçat libéré, natif de... » – cela vous est égal... – « est resté dix-neuf ans au bagne. Cinq ans pour vol avec effraction. Quatorze ans pour avoir tenté de s’évader quatre fois. Cet homme est très dangereux. » (Victor Hugo, Les Misérables, I, 2, 3 ; 1862)
    • Passeport Nansen, passeport créé sous les auspices de la Société des Nations pour attribuer une identité aux réfugiés et aux apatrides.
      • Deux ans avant la guerre, il avait renoncé à son passeport Nansen et obtenu la naturalisation française. (Simenon, Le Petit homme d’Arkhangelsk, Paris, 1956)
  2. (marine) Autorisation de sortie délivrée à un navire contre acquittement des droits de douane.
    • Les sommes payées pour le fret ou nolis des vaisseaux de Sa Majesté, seront justifiées par le contrat d'affretement, […avec le détail] des voyages qu'ils doivent faire & de la somme payée pour chaque passeport. (Histoire generale de la marine, 1758)
  3. (Figuré) Ce qui permet de passer d'un lieu ou d'un état à un autre, d'être accepté dans des cercles fermés.
    • Avec un passeport comme votre voix et votre violon, vous ne pouviez manquer d'être bien accueillis par mon maître. (Sand, Consuelo, t.3, 1842-43, page 43)
    • Passeport pour le paradis, certificat de décès (Victor Hugo)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.133
Dictionnaire Français