paumer
étymologie
(XIIIe siècle) De paume. « Toucher de la paume », « prendre dans la paume », sens qui subsiste dans l’expression « se faire paumer ». À l’époque moderne, le sens de « prendre » s’est inversé et a donné « perdre », « égarer », pour ensuite acquérir une version pronominale.

verbe

paumer \po.me\ transitif conjugaison (pronominal : se paumer)

  1. (familier) Perdre, égarer.
    • J’ai encore paumé mon portefeuille.
    • Il a l'air emmerdé d'un mec qui a paumé le corbillard de sa femme dans un encombrement de la circulation. (San-Antonio (série), Réflexions définitives sur l'au-delà , S-A 9 , Fleuve noir, 2000)
  2. (vieilli) Frapper.
  3. (argot) Prendre, attraper, empoigner.
    • — Dis donc, vieux, moi, ton salut, je m’en fous, mais il y a le commandant, là derrière, qui vient d’en paumer trois et de prendre leurs noms !… (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 45.)
  4. (pronominal) (familier) Se perdre, s’égarer.
    • On s’est paumés dans le brouillard.
  5. (intransitif) (familier) Perdre à un jeu.
    • Celui qui paume paie le restau !
synonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.022
Dictionnaire Français