phrase
étymologie
Du latin phrasis.

nom

SingulierPluriel
phrasephrases

phrase \fʁɑz\ féminin

  1. (grammaire) Séquence de propositions ordonnées en fonction des règles de la grammaire, permettant de décrire quelque chose.
    • On n'est jamais captivé par des phrases où il y a trop de mots. (Antoine Albalat, L'art d'écrire enseigné en vingt leçons (sixième leçon), 1899)
    • Puis, en grosses lettres, cette phrase : « Plus il y aura d'acheteurs de blé, meuniers ou négociants, plus les agriculteurs vendront le leur facilement et cher. »
      Il est hors de contestation que, si des éléments de concurrence nouveaux devaient surgir, le cultivateur y trouverait son compte.
      (Annales de la Chambre des députés : Débats parlementaires, Paris : Imprimerie du journal officiel, 1921, p. 1002)
    • Lui qui, d’habitude, d’une plume sûre, attaquait méthodiquement le papier, s’exténuait sur ses phrases. Il peinait, raturait. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 54)
    • Elle parlait intarissablement, mêlant quelques mots de français dans chacune de ses phrases : sur Louxor […] sur Alexandrie. {{source|
    • Il a lancé l'idée comme ça, un jour, un journaliste a sorti la phrase de son contexte, et un tas d’escrocs et de faux médiums se sont mis à prétendre en posséder un, pour que les imbéciles croient parler à leurs proches décédés. (Larry Correia, Les Chroniques du Grimnoir, tome 2 : Malédiction , 2013, chap. 3)
  2. (Par extension) Ensemble de quelques mots prononcés.
    • Et on entend encore résonner la phrase banale du mari, la phrase étrangère à elle, la phrase blasphématoire dans cette chambre où elle apporte sa nudité. (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • […] il leur faut des électeurs ouvriers assez naïfs pour se laisser duper par des phrases ronflantes sur le collectivisme futur. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chap. IV, La Grève prolétarienne, 1908, p. 157)
    • Personne ne pouvait prononcer une phrase, dire un mot, apprécier un argument, juger un fait sans qu’aussitôt les autres ne demandassent : « la conclusion » ? (Louis Pergaud, « Un point d’histoire », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Il eût fallu hurler pour échanger la moindre phrase. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • C'est cette rupture dans le savoir - […] - qui a fait de Galilée le symbole même du scientifique, et comme toute figure emblématique, une part de mythe lui est rattachée (on lui attribue notamment cette fameuse phrase – qui précisément n'aurait pas été murmurée – juste après sa condamnation « Et pourtant elle tourne » comme preuve de sa ténacité scientifique). (Muriel Montagut, « Des sciences et des hommes », dans La recherche clinique en sciences sociales, sous la direction de Vincent de Gaulejac, Florence Giust-Desprairies & Ana Massa, Toulouse : Eres, 2014)
  3. (analogie) (musique) Suite non interrompue de sons simples ou d’accords, qui forme un sens plus ou moins achevé et qui se termine sur un repos.
    • Le roulier lui mit du foin sur le corps, et, pour ne pas s'endormir lui-même, il se prit à siffler à satiété une phrase de chanson lente et monotone ; […]. Cette sifflerie m'impatientait. (George Sand, « Nanon », chap 15, dans la série des Œuvres complètes, Paris : chez Michel Lévy frères & à la Librairie nouvelle, 1872, p. 189)
antonymes traductions
forme fléchie

phrase \fʁɑz\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de phraser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de phraser.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de phraser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de phraser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de phraser.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.025
Dictionnaire Français