pierre
étymologie
Du moyen français pierre, de l’ancien français pierre , peddre, pedra, du latin petra, du grec ancien πέτρα, qui a supplanté lapis en latin populaire.

nom

SingulierPluriel
pierrepierres

pierre \pjɛʁ\ féminin

  1. Roche qu’on emploie dans la construction des édifices, soit qu’on l’ait détachée des montagnes ou des rochers, soit qu’on l’ait extraite d’une carrière.
    • Or, cette surélévation est construite en pierres avec bossages, les créneaux sont plus espacés, l’appareil beaucoup plus soigné que dans la partie inférieure […]. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Tirer de la pierre d’une carrière.
    • Poser une pierre sur son lit.
    • Une assise de pierres.
    • Bâtiment de pierre de taille.
    • Escalier, pont de pierre.
    • Banc de pierre.
    • Poser, mettre la première pierre à un bâtiment.
    • L’ennemi n’a pas laissé dans cette ville pierre sur pierre.
  2. (En particulier) Différentes sortes de pierres qui servent à divers usages :
    • Pierre à bâtir, de taille.
    • Pierre taillée, pierre polie, pierre éclatée : Noms donnés à différentes sortes d’armes ou d’outils primitifs, qui étaient faits en pierre.
  3. (Figuré) Symbole de la dureté.
    • Une âme, un cœur de pierre : Une personne dure, insensible, que rien ne peut émouvoir.
  4. Caillou et autres corps solides de même nature.
    • On a cru voir dans ce bas-relief une représentation de la mort de Simon de Montfort, tué devant les murs de Toulouse par la pierre d’un engin servi par des femmes, sur la place de Saint-Sernin. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Jeter une pierre dans un puits.
    • Se heurter contre une pierre.
    • Se battre à coups de pierres.
  5. (En particulier) Gemme.
    • Les peuples préhistoriques ont eu des conventions monétaires, de coquillages, pierres, pépites ou lingots de métaux précieux, de valeur intrinsèque relative constante, pour acheter des objets moins portatifs dont le possesseur était titulaire. C'était des constitutions financières démocratiques de l'âge d'or. (Géo, Démocratie Européenne, Saint-Nazaire : Imprimerie ouvrière, 1924, non paginé : 3e page)
    • Pierres gravées : Pierres fines ou compositions imitant les pierres fines, sur lesquelles on a gravé des figures en creux ou en relief.
  6. (ellipse) Pierre précieuse, en particulier diamant.
    • Voilà une belle pierre.
  7. (ellipse) Pierre tombale, dalle recouvrant la tombe d’un mort.
    • Personne ne vient prier sur sa pierre.
    • On ne mit point d’inscription sur sa pierre.
  8. (Désuet) Calcul, concrétion qui se forme dans les reins, dans la vésicule ou ailleurs dans le corps.
    • Trois mois après le malade pissa un calcul d’acide urique qu'on jugea le noyau d'une pierre plus volumineuse qui avait été usée et dissoute. (Dr Petit, Traitement médical des calculs urinaires par les eaux de Vichy, dans Revue Médicale française & étrangère, juin 1838, en collection dans l’Encyclographie des sciences médicales, Bruxelles, 1838, p.107)
  9. Dureté ou sorte de gravier qui se trouve dans quelques fruits.
    • Ces poires ont beaucoup de pierres.
  10. (Jeu de go) Jeton utilisé au jeu de go.
    • Le jeu de go oppose deux adversaires qui placent à tour de rôle des pierres noires et blanches sur un tablier.
  11. (curling) Objet sphérique en granite et muni d’une poignée servant à jouer au curling
    • Les équipes jouent alternativement et chaque joueur envoie à son tour 2 pierres de 19,6 kg avec style dans un ordre immuable, quelque soit la situation et les points en place.(www.curling-lyon.fr, Curling Club Lyon, Tout savoir sur le curling, 2019)
  12. (vieilli) pierre à eau#fr|Pierre à eau, ancêtre de l’évier en faïence, dans laquelle les ménagères faisaient la vaisselle et tous les lavages relatifs à la préparation de la cuisine.

traductions
forme fléchie

pierre \pjɛʁ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de pierrer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de pierrer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de pierrer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de pierrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de pierrer.

Pierre
étymologie
De pierre#fr|pierre, qui vient du grec ancien Πέτρος, par le biais du latin Petrus. L’Évangile rapporte en effet que Jésus a comparé son apôtre Simon à une pierre, et ce surnom lui est resté. Petre et Petrus, latinisme. Piere.

nom de famille

Pierre \pjɛʁ\

  1. Nom de famille.
prénom

Pierre \pjɛʁ\ masculin

  1. Prénom français très courant, parfois féminin.
    • Aussi bien, mon historiomanie ne dura que deux ou trois ans et fut bientôt supplantée par une passion folle pour le théâtre classique : Molière, Racine, Marivaux étaient devenus plus importants que le monarque le plus auguste, j’achetai une à une toutes les éditions scolaires où les photos de Pierre Dux, d’Hélène Perdrière, de Gérard Philipe ne m’émouvaient pas moins que naguère les images de Turenne, du bossu de la rue Quincampoix, des incroyables et des merveilleuses ; au « Tu trembles, carcasse » succédaient telles phrases du Misanthrope ou du Jeu de l’amour et du hasard, relues au bas de telle ou telle illustration, et qui revêtaient pour moi la même valeur d’axiome magique. (Noël Herpe, Journal en ruines, 2011)
  2. (religion) Livre du Nouveau Testament qui contient deux épîtres :
    • 1 Pierre : 5 chapitres ;
    • 2 Pierre : 3 chapitres.

traductions
nom propre

Pierre \pjɛʁ\

  1. (Géographie) Ville des États-Unis, capitale du Dakota du Sud. La prononciation locale est \piɹ\.

nom propre

Pierre \pjɛʁ\

  1. (Géographie) Ancien nom de la commune française Pierre-de-Bresse.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.037
Dictionnaire Français