pieusement
étymologie
Dérivé de pieux, par son féminin pieuse, avec le suffixe -ment.
On disait piement en ancien français.

adverbe

pieusement \pjøz.mɑ̃\

  1. D'une façon pieuse, avec piété.
    • A leur âge, dans notre pays, les grand’mères se préparent à mourir pieusement et les jeunes filles ne pensent qu'au flirt. (Xavier de Hauteclocque, La tragédie brune, Nouvelle Revue Critique, 1934, p.59)
    • […] il ne me souvient pas d'avoir pris une direction importante dans ma vie politique sans que, descendant au fond de moi-même, je n'aie pieusement interrogé le grand disparu. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Il lui reste un dernier recours. Croyant sincère, il appelle Dieu et l'église à l'aide. Un exorciste est donc consulté. Le spécialiste en diablerie reste dubitatif; ses formules vagues sont recueillies pieusement(c'est bien le moins) par la presse. (René Cavanhie, Les esprits frappeurs de Vailhauquès, dans Le Québec sceptique, n°24, p.28, décembre 1992)
    • L'apôtre saint Paul a prononcé que tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ souffriront persécution, (Jacques-Bénigne Bossuet, Sermons, Amour des plaisirs, I.)
    • Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie,
      Ont droit qu’à leur cercueil la foule vienne et prie,
      (Victor Hugo, Chants du crépuscule, 3.)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.010
Dictionnaire Français