pissette
étymologie
(Du sens 1) En lien avec le son produit lors de l’expulsion du fluide.

nom

SingulierPluriel
pissettepissettes

pissette \pi.sɛt\ féminin

  1. Récipient de laboratoire, de forme cylindrique, souvent en matière plastique, munie d’un tube plongeant et d’un tube verseur recourbé.
    • Cette pissette est prévue pour contenir des solvants divers (éthanol, méthanol, eau déminéralisée, etc).
  2. Filet de liquide.
  3. (familier) Miction.
    • Nous ne parlons pas des petites notes quotidiennes semées dans le Figaro ou le Gaulois, où l'on nous apprenait, entre autres que la princesse Marie-Clotilde, le petit salé impérial, faisait sa première pissette sur de la terre de France expédiée tout exprès. (Victor Méric, in Les Hommes du Jour, 8 juin 1912)
    • Puis on va faire un tour pour que les deux chiennes fox puissent faire leur pissette. (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 129, p. 6, 4 octobre 1926)
    • Certains racontent qu'une bonne pissette après une longue rétention vaut mieux qu'un orgasme à la sauvette. (Patrice Dard, Ça sent le sapin !, 2010)
  4. (Baby-foot) Au baby-foot, technique qui consiste à placer la barre du gardien et des défenseurs à fond lors d’un tir d’un attaquant qui se trouve sur un des deux côtés.
  5. (Québec) (familier) Pénis.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français