pivot
étymologie
Origine obscure, probablement dérivé d’un mot simple non attesté en ancien français, à rapprocher de l’anglais pue#en|pue (« dent de peigne de tisserand, de herse »), de l’ancien occitan pua#prv|pua (« dent de peigne ») attesté aujourd’hui sous la forme piva, pua, du catalan pua#ca|pua (« aiguille »), eux-mêmes d’origine incertaine, mais sans doute d’une forme italique *pŭga apparentée au latin ''pungere (« piquer »).

nom

SingulierPluriel
pivotpivots

pivot \pi.vo\ masculin

  1. Support de l’axe autour duquel un corps tourne (pivote).
    • Un moulin à vent se compose essentiellement d’un arbre porté sur un petit bâtiment en bois, qui est susceptible de tourner autour d’un fort pivot vertical, et qui peut par conséquent être orienté convenablement. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 114)
    • Avec une vigueur remarquable, ils se mirent à improviser un blockhaus autour du canon à pivot et à longue portée qu’on avait placé là. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 235 de l’éd. de 1921)
  2. (analogie) (militaire) Aile sur laquelle on tourne, ou le point autour duquel se fait la conversion, en parlant des conversions qu’une troupe exécute.
    • Les hommes du pivot.
    • Dans les conversions en marchant, l’homme qui est au pivot raccourcit le pas.
  3. (Figuré) Celui qui sert d’appui, de soutien.
    • Jamais le lieutenant Dumay, dans ses rêves, n’avait espéré situation pareille ; mais il était encore plus satisfait de se sentir le pivot de la plus riche maison de commerce du Havre. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    1. (sport) Joueur de basket-ball situé le plus près du panier quand le jeu est en place.
      • Le pivot est généralement le joueur le plus grand et le plus lourd (mais aussi le plus lent) de son équipe. Ce poste est appelé ainsi car, étant la plupart du temps placé très près du panier, il doit souvent pivoter après avoir reçu le ballon pour se retrouver en direction du panier. (Wikipédia)
      • Le directeur adjoint de la banque du Rock Bridge County était un homme chauve aux jambes et au torse interminables, et dont la voix fluette ne cadrait pas avec son allure d’ancien pivot d’un « cinq » de basket-ball. (Philippe Labro, L’étudiant étranger, Gallimard, 1986, page 187)
  4. (botanique) Racine principale de certains arbres, de certaines plantes, qui s’enfonce verticalement en terre.
  5. (Vénerie) Chacun des deux os saillants qui sont situés sur l’os frontal du cerf, du daim, du chevreuil et qui portent le bois de ces animaux.
  6. (transports) Point de concentration ou de rayonnement des marchandises ou des voyageurs, regroupant des compagnies de transport importantes et des entreprises, situé au centre d’un réseau de plates-formes routières, ferroviaires, aéroportuaires ou fluviales.
  7. (Télécommunications) (Réseaux informatiques) Station pivot.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français