plénitude
étymologie
Du latin plenitudo.

nom

SingulierPluriel
plénitudeplénitudes

plénitude \ple.ni.tyd\ fémininNote d’usage : rarement au pluriel.

  1. État de ce qui est plein. — Note: Il n’est guère d’usage, au propre, que comme terme de médecine.
    • Le vidage effectué, les assistants ont pu s'assurer que le réservoir vide ne répandait pas plus d'odeur que dans l'état de plénitude; et que si quelques traces d'odeur apparaissaient, dans le cabinet, en niveau seulement de la cuvette, — […] — elles disparaissent immédiatement et complétement par le remplissage, à nouveau, de ce dernier. (Annales d'hygiène publique et de médecine légale, Paris : chez J.-B. Baillière et Fils, 1883, p. 46)
    • La plénitude de l’estomac. — La plénitude des vaisseaux par surabondance du sang, des humeurs.
  2. (Figuré) Qualité d'une chose qui est absolue, entière, complète.
    • Le droit de justice des seigneurs hauts justiciers était absolu. Il emportait la plénitude de la juridiction civile et criminelle, limitée seulement par les cas royaux. (Alfred Franklin, La vie privée d’autrefois - La vie de Paris sous Louis XV devant les tribunaux, Paris, Plon, 1899, page 9)
    • C’est par plénitude de puissance que les rois accordaient certaines grâces, certaines rémissions qui n’étaient point fondées en droit.
    • Il a recouvré la plénitude de ses facultés, de ses forces, de sa santé, de sa raison.
  3. La totalité des sentiments dont le cœur est rempli.
    • Je vous parle dans la plénitude de mon cœur.
  4. (Figuré) Sentiment de pleine satisfaction physique et morale.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français