plagiat
étymologie
Substantif dérivé de plagiaire, du latin plagiarius ou plagiator (« voleur d'homme »).

nom

SingulierPluriel
plagiatplagiats

plagiat \pla.ʒja\ masculin

  1. Action du plagiaire.
    • Ainsi, dans de nombreuses institutions, tous les mémoires sont systématiquement soumis au logiciel de détection de plagiat Ephorus avant transmission aux enseignants. (Michel Kalika, Le mémoire de master, éd. Dunod, 4e éd., 2016, p. 119)
    • Cet auteur est accusé de plagiat.
    • Il dissimule adroitement ses plagiats.
  2. Emprunt à d’autres auteurs, des citations, des passages de quelque importance en les donnant comme siens.
    • Paul Lucas l’a copié mot à mot, sans avertir du plagiat, selon sa coutume (François-René de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1811)
    • Dans une interview donnée au Figaro Magazine du 6 avril 2013, le conseillé de Nicolas SARKOZY, Patrick BUISSON, a inauguré une variante inédite du plagiat en reprenant dans ses réponses des passages entiers du livre d’un prof de droit, Jean Louis Harouel : " Le vrai génie du christianisme".(Le Point n° 2152 19-26 Décembre 2013 page 72)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.010
Dictionnaire Français