plainte
étymologie
De plaindre.

nom

SingulierPluriel
plainteplaintes

plainte \plɛ̃t\ féminin

  1. Gémissement ; lamentation.
    • Durant la même nuit, Feempje qui n'avait jamais de cauchemar s'était débattu, en grognant et en poussant des plaintes, contre il n'aurait pu dire quelles terrifiantes figures. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 55)
    • Les plaintes d’un malade, d’un homme qui souffre.
    • La plainte le soulage.
    • La douleur ne lui arracha pas une seule plainte.
    • Le ciel a entendu ses plaintes.
  2. Ce qu’on dit, ce qu’on écrit pour faire connaître le sujet qu’on a de se plaindre de quelqu’un.
    • Il fait de grandes plaintes de vous, contre vous.
    • Il s’est répandu en plaintes à ce sujet.
    • Il m’a adressé les plaintes les plus graves contre vous.
    • Ses plaintes sont bien fondées, sont mal fondées, sont exagérées.
    • On n’a pas écouté ses plaintes.
    • On a fermé l’oreille à ses plaintes.
    • On a étouffé ses plaintes.
    • Je ne lui ai donné aucun sujet de plainte.
  3. Exposé qu’on fait en justice du sujet qu’on a de se plaindre.
    • Porter plainte.
    • Le magistrat a reçu sa plainte.
    • On lui a donné acte de sa plainte.

traductions
traductions
traductions
traductions
forme fléchie

plainte \plɛ̃t\

  1. Participe passé féminin singulier de plaindre.
    • Bien que jamais tu ne te sois plainte (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 156)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français