plaquer
étymologie
Du néerlandais placken.

verbe

plaquer \pla.ke\ transitif conjugaison (pronominal : se plaquer)

  1. Appliquer une chose sur une autre.
    • Modeste plaquait chaque fil de coton avec une perfection à désespérer des brodeuses. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. (En particulier) Recouvrir d’or ou d’argent laminé des bijoux, de la vaisselle de cuivre ou de tout autre métal.
    • Plaquer des bijoux, de la vaisselle.
  3. (menuiserie) Coller une plaque de bois précieux sur un bois commun ou un bois aggloméré.
  4. (Figuré) (Péjoratif) Joindre deux choses qui ne vont pas ensemble.
    • Je trouve que la musique est plaquée sur le texte.
  5. (familier) Abandonner ; quitter ; laisser tomber.
    • — Je plaque Machin. Il parle de me décoller. Je lui ai dit : Oh ! là, là, mon petit ! T’as jamais cassé trois pattes à un canard. (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 104)
    • Après quelques coucheries clandestines, Geneviève plaqua sans ménagements son artiste, qui déclara, du reste, en avoir sa claque. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 30)
    • Bien sûr que j'ai déjà eu des copains, […]. Mon dernier mec, je l’ai plaqué il y a 15 jours, parce qu'il était un peu trop jeune pour moi, niveau sexuel ! (Alain Berthoud, Banlieue Sud : Garçons et Filles, Lulu.com, 2015, p. 147)
    • J'ai plaqué mon chêne
      Comme un saligaud
      Mon copain le chêne
      Mon alter ego.
      (Georges Brassens, Auprès de mon arbre, in Je me suis fait tout petit, 1956)
  6. (rugby) Faire tomber l'adversaire porteur du ballon.
    • Il s'est fait plaquer sèchement.
  7. (Lutte et catch) Faire tomber l'adversaire et le maintenir le dos au sol.
    • (Par analogie)Faire mine de rien, surtout faire mine de rien, […]. Mais essayez donc de faire mine de rien quand un type vous empoigne et vous plaque au mur avec plus de force qu'un taureau. (Marie Causse, Bleu tatouage, L'Arpenteur, 2014, chap. 7)
  8. (En parlant des cheveux) Les aplatir.
  9. (musique) Frapper du même coup les notes qui constituent un accord.
    • Le pianiste plaqua des accords. (Paul Adam, Chair molle, 1885)
  10. (pronominal) Se serrer étroitement, s'aplatir.
    • Se plaquer au sol, se plaquer contre quelqu'un.

traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
  • italien : appiattirsi



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français