plumard
étymologie
Mot  composé de plume et de -ard, littéralement « lit de plume, lit » voir plumacium en latin.

nom

SingulierPluriel
plumardplumards

plumard \plymɑʁ\ masculin

  1. (populaire) Lit.
    • Le lit sale, effondré, n'est pas le plumard des ménages, soigneusement fait chaque matin par la ménagère. Plumard, le lit de plumes, cette conquête sur la misère. Le lit de l'hôtel meublé, de la tole, c'est le pucier cher à la vermine : l'endroit où l'on souffre. (A. Roguenant, Esquisses sociales : Le Grand Soir, Paris : E. Dentu, 1894)
    • Je finis par me demander s’il avait les quelques sous nécessaires pour se payer un plumard. (Henry Miller, « L’Ancien Combattant alcoolique au crâne en planche à lessive », dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    • ''J’ai des accidents en Jaguar/>Je passe le mois d’août au plumard/>C’est dans les p’tits détails comme ça/>Que l’on est snob ou pas''/>(Boris Vian, J’suis snob, 1955)

    • Ils avaient été obligés de se déhotter du plumard plus tôt qu’à l’accoutumée. (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors (roman), ch. XII, Série noire, Gallimard, 1956, p. 103)
    • D’après ce que Reina racontait à ses amies, son mari était aussi une pure merveille au pieu, un véritable as du plumard. (Zoé Valdès, Soleil en solde, nouvelle, 1999, traduit de l’espagnol par Carmen Val Julián, page 9.)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.034
Dictionnaire Français