poétesse
étymologie
Du moyen français poetisse, daté de 1422-25, lui-même dérivant du bas latin poetissa (ca. 550) repris ensuite par le latin médiéval.
 Composé de poète et de -isse qui a évolué en -esse qui permet de construire la forme féminine de certains noms.

nom

SingulierPluriel
poétessepoétesses

poétesse \pɔ.e.tɛs\ féminin (pour un homme on dit : poète)

  1. (Littérature) Femme qui fait des vers, qui se consacre à la poésie.
    • Il faut dire cette femme est poète, est philosophe, est médecin, est auteur, est peintre ; et non poétesse, philosophesse, médecine, autrice, peintresse, etc. (Nicolas Andry de Boisregard, 1689, cité dans {nom w pc, “Mme le Président” : l’Académie persiste et signe… mollement, dans {w, 23 octobre 2014 )
    • L’un d’eux, qui porte comme titre le nom d’une poétesse de la fin du IXe siècle à la vie sentimentale mouvementée, Izumi Shikibu, raconte d’un ton enjoué comment celle-ci a fait l’amour avec son propre fils, sans savoir, il est vrai, qui il était. (trad. André Geymond, L’Aube au printemps, {w, coll. « Le pavillon des corps curieux », 2012) }{#if:{#if:| (OCLC {oclc} ↗)}}, page 9}}
    • Il faudrait beaucoup se raidir pour ne pas tomber sous le charme de cette extraordinaire poétesse [Anna de Noailles] au cerveau bouillant et au sang froid. ({nom w pc, Journal 1889-1939, {w, coll. « {w », 1951) }{#if:{#if:| (OCLC {oclc} ↗)}}, page 292}}
    • Sapho est une poétesse illustre.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français