poirier
étymologie
Bas latin pĭrarius, en latin classique pĭrus. En ancien français : perier. La forme moderne est analogique de poire.

nom

SingulierPluriel
poirierpoiriers

poirier \pwa.ʁje\ masculin

  1. (arbres) Arbre fruitier qui produit les poires.
    • La plupart des montagnes de Walachie sont garnies de bois composés de poiriers, de cerisiers, d’abricotiers et autres arbres fruitiers qui donnent aux forêts l’aspect d’immenses vergers. (Edme Mentelle & Conrad Malte-Brun, Géographie mathématique, physique & politique de toutes les parties du monde, volume 16, 1803, page 272)
    • Les poiriers déjà étaient en fleur, et le bonhomme Rouault, debout maintenant, allait et venait, ce qui rendait la ferme plus animée. (Gustave Flaubert, Madame Bovary - Première partie)
    • Le poirier, abandonné à lui même, est un arbre assez élevé, et dont le tronc peut acquérir des dimensions considérables. (Achille Richard, Botanique médicale, ou Histoire naturelle et médicale des médicamens, des poisons et des alimens, tirés du règne végétal)
    • Dans les vergers ou les terrains vagues, où l’on ne compte pas sur la récolte du sol, on plante en général 200 pommiers ou poiriers par hectare. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 136)
  2. (Par métonymie) Bois du poirier.
    • L'ancienne taille en fil, qui champlevait péniblement ses blancs dans le poirier, a cédé la place au travail plus net qui creuse dans le bout de buis des lignes où le burin n'a plus à craindre les éclats des fibres lamelleuses. (Eugène M. O. Dognée, Les arts industriels à l'Exposition universelle de 1867, Paris : chez la Veuve Jules Renouard, 1869, p. 442)
  3. (gymnastique) Figure consistant à rester en équilibre sur la tête.
    • Faire le poirier.
    • Trois gamins qui sortaient de l’eau faisaient le poirier fourchu sur l’herbe. (Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éditions Le Livre de Poche, page 64)

traductions
traductions
traductions
Poirier
étymologie
Dérivé du français poirier, arbre fruitier.

nom de famille

Poirier \pwa.ʁje\ masculin et féminin identiques invariable

  1. Nom de famille attesté notamment au Québec et en France.
    • Le bonhomme de beau-père, M. Poirier, digne de son nom, « modeste et nourrissant comme tous les arbres à fruits », est devenu l’égal de M. le marquis devant la loi.(Hippolyte Parigot, Le Théâtre d’hier, Paris, Lecène, Oudin et Compagnie, 1893, p. 26)

traductions
  • anglais : Poirier



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.015
Dictionnaire Français