poisser
étymologie
voir poix.

verbe

poisser \pwa.se\ transitif conjugaison

  1. Enduire, frotter de poix.
    • Poisser du fil. - Poisser un tonneau.
  2. Salir, encrasser avec une matière gluante.
    • […] et, au fond de sa poche, un œuf d’agace, pourri, cassé qui poissait la doublure et empestait. (Louis Pergaud, La Traque aux nids, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • La respiration demeure calme, le cœur est encore bon, mais le sang lui dégouline du crâne sur le nez, dans les yeux, poisse la chemise. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. (Absolument) Être gluant.
    • Et, ayant fini de peler ses coings, elle demanda de l’eau parce que ses doigts poissaient. (Anatole France, Les Dieux ont soif, Calmann-Lévy, 1912, chap. 16, p. 236)
  4. (argot) Prendre, saisir quelqu’un avec violence ; choper.
    • Un jour, à la Croix-Rouge,
      Nous étions dix à douze,
      Tous grinches de renom.
      Nous attendions la sorgue,
      Voulant poisser les bogues
      Pour faire du billon.
      (François-Vincent Raspail, Chanson morale,)
    • J’te poisserai, va ! fit l’Italien. Tu ne perds rien. À la sortie! (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.010
Dictionnaire Français