polder
étymologie
Du néerlandais polder. À rapprocher de l’anglais pool, et de l’allemand Pfuhl, (« marais »).

nom

SingulierPluriel
polderpolders

polder \pɔl.dɛʁ\ masculin

  1. (Géographie) (agriculture) Plaine conquise sur la mer et protégée par des digues.
    • Le rendement des polders est, en général, relativement assez faible et irrégulier dans les deux ou trois premières années de l'exploitation, surtout si ces années sont accompagnées de sécheresse et de chaleur. Le sel se trouve en excès dans le sol, et il faut que la terre soit délavée et dessalée par les pluies, égouttée par un système suffisant de rigoles et de fossés, et ameublie et aérée par de fréquents labours et la culture. […]. Dans la première année, c'est-à-dire immédiatement après l’endiguement, on a l'habitude d’ensemencer le polder en orge. C'est l’ensemencement qui réussit le mieux dans la terre imparfaitement desséchée et dessalée. (Achille Le Cler, « Mémoire sur l'endiguement et la mise en culture des polders de la baie de Bourneuf (Vendée) », dans les Mémoires et compte-rendu des travaux de la Société des ingénieurs civils de France, année 1867, Paris : chez Eugène Lacroix, 1867, p. 201)

traductions
  • allemand : Koog, Polder
  • anglais : polder
  • espagnol : pólder
  • portugais : pólder, pôlder



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français