polir
étymologie
Du latin polire.

verbe

polir transitif conjugaison

  1. Rendre uni et luisant par le frottement, en parlant particulièrement des choses dures.
    • Polir le fer, l’acier, le marbre.
    • Polir du bois d’ébène, du noyer.
    • Polir avec le grès, l’émeri, etc.
    • Polir à l’émeri, au grès, etc.
    • Un corps qui se polit par le frottement.
  2. (Figuré) Cultiver, orner, adoucir l’esprit et les mœurs, rendre plus propre au commerce du monde.
    • La fréquentation des personnes bien élevées polit l’esprit, polit les mœurs.
    • L’étude des belles-lettres polit les esprits.
  3. (Figuré) Mettre la dernière main, corriger tout ce qui peut être contraire à l’exactitude, à la pureté et à l’élégance, en parlant de ce qui regarde la forme, le style dans les ouvrages de l’esprit.
    • Polir un discours, un écrit.
    • Il n’a pas assez poli son style dans cet ouvrage.
  4. Donner plus d’élégance et de régularité, en parlant d'une langue.
    • Les écrivains qui ont poli et perfectionné notre langue.
    • Une langue correcte et polie.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français