polygone
étymologie
Du grec ancien πολύγωνος,  composé de πολύς, polús (« nombreux ») et de γωνία, gônia (« angle »).

nom


polygone \pɔ.li.ɡɔn\ ou \pɔ.li.ɡon\ masculin

  1. (Mathématiques) Forme géométrique plane fermée à plusieurs segments.
    • Mais alors il devenait inutile de calculer l’hendécagone. Et ce n’est pas là un polygone d'un calcul aisé comme le triangle et le carré dont Ptolémée a fait mention en hors-d’œuvre. (Joseph Bidez, Albert Joseph Carnoy & Franz Valery Marie Cumont, L’Antiquité classique, vol.2, imprimerie Marcel Istas, 1933, page 185)
  2. (fortification) Figure qui détermine la forme générale du tracé d’une place de guerre.
    • Polygone extérieur : celui qui est formé de lignes unissant deux à deux les angles saillants des bastions.
    • Polygone intérieur : celui qui est formé par les courtines de l’enceinte prolongées jusqu’à ce qu’elles se rencontrent dans l’intérieur des bastions.
  3. (militaire) Endroit dans les écoles d’artillerie où l’on exerce les artilleurs aux manœuvres du canon et des autres armes à feu de grande portée.
    • On arrivait au polygone, morne quadrilatère semé d’herbe rare et coupé ça et là de tranchées, dues à l’industrie des fantassins. (Marcel E. Grancher, 5 de campagne, Éditions Lugdunum, 1937, page 48.)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français