pompe
étymologie
(Nom 1) Du latin pompa.
(Nom 2) Du néerlandais pomp voir pump en anglais.
(Nom 3) Abréviation de fusil à pompe.

nom

SingulierPluriel
pompepompes

pompe \pɔ̃p\ féminin

  1. Cortège solennel, déploiement de fastes, appareil magnifique, somptueux.
    • Quelle que soit l'aversion de Votre Majesté pour la pompe et le cérémonial, son départ exige des préparatifs, et son absence des précautions. (Pierre Louÿs; Les aventures du roi Pausole, 1901)
    • À la Cour, ainsi que dans les châteaux des grands seigneurs, où la pompe et le cérémonial de la Cour étaient imités, la langue franco-normande était la seule en usage. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • La vieille garde allait exécuter pour la dernière fois les savantes manœuvres dont la pompe et la précision étonnèrent quelquefois jusqu'à ce géant lui-même. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Toute la pompe de la monarchie parlementaire britannique était au rendez-vous, lundi 14 octobre, pour ce moment fort de la vie démocratique nationale : le « discours de la reine ». (Brexit : le discours solennel et surréaliste de la reine)
  2. (religion) Vanités, plaisirs faux ou frivolités.
    • Renoncer au monde et à ses pompes.
    • Renoncer à Satan, à ses pompes et à ses œuvres.
  3. Noblesse ou solennité du style. — Note: Il ne s’emploie plus aujourd’hui que dans un sens péjoratif.
    • On a entendu le tambour , au son duquel on a vu entrer une partie nombreuse du faubourg Montmartre , portant le buste de Désilles, entouré de drapeaux et de lauriers. M. de Gouy a prononcé un discours de circonstance. Le président lui a répondu avec une grande pompe d'expressions. (M. Dugour, École de Politique, du Collection, par Ordre de Matières, des discours, des opinions, des déclarations et des protestations de la minorité de l'assemblée nationale, pendant les années 1789, 1790, et 1791, vol. 11 : Projets de Constitution, Paris : chez Gattey, 1791, notes, p. LXVIII)
synonymes antonymes
traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
pompepompes

pompe \pɔ̃p\ féminin

  1. (Mécanique) Appareil hydraulique qui comprime un fluide, ou force sa circulation.
    • […] mais l’eau, à l’intérieur, avait déjà atteint le niveau du plancher, et il me fallut plusieurs heures de travail aux pompes pour l’épuiser. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Ce ne sont point des herses ou de rouleaux qu’on voit à la porte des demeures, mais des appareils à sulfater, des fouloirs, des foudres, des pompes, des alambics. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (En particulier) (vieilli) Appareil pour extraire l’eau d’un puits.
    • Les hommes se déshabillent pour se laver et font la queue aux pompes; la plaisanterie habituelle est d’éclabousser Ragueton, qui a des pantoufles en tapisserie. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • L’eau n’était pas rare ; il restait une très bonne pompe à Souain mais le lieu était malsain et le chemin aussi chacun y allait à son tour, et connaissait le prix de l’eau. (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, page 122)
    • En mars 1783, 43 chaumières sont réduites en cendres en une demi-heure au Châtelet-sur-Retourne ; les pompes de Rethel et de Château-Porcien arrivent trop tard. (Octave Guelliot, « Villages et maisons des Ardennes », dans la Revue de folklore français et de folklore colonial, vol. 8, Librairie Larose, 1937, page 188)
  3. (En particulier) Appareil de distribution de carburant et d’une manière générale station-service.
    • Le prix moyen d’un litre de sans-plomb 95 à la pompe s’élevait la semaine dernière à 1,55 euro, à peine plus que celui du gazole, à 1,52 euro, selon le ministère de la Transition écologique et solidaire. (Prix des carburants, ça gronde : le gouvernement tente d’éviter la crise)
  4. (sport) (musculation) Exercice physique d’abaissements et de remontées répétitives du corps reposant uniquement sur les deux pieds et les deux mains.
  5. (argot) (chaussures) Soulier ; chaussure.
    • Parce que j’aime autant vous dire que pour moi Monsieur Éric avec ses costards tissés en Écosse à Roubaix, ses boutons de manchettes en simili et ses pompes à l’italienne fabriquées à Grenoble, et ben c’est rien qu’un demi-sel. Et là, je parle juste question présentation. (Michel Audiard, Le Cave se rebiffe, 1962)
    • Le coup l’avait presque assommé, il essayait péniblement de se relever. Un autre coup de pompe venu d’une paire de Pro Ked —il avait déchiffré la marque avant l’explosion multicolore— l’envoya dans les vapes. (Karim Madani, Les Damnés du bitume, chap. 6, Éditions Belfond, 2010)
  6. (cuisine) (Régionalisme) Pâtisserie ronde.
  7. (Argot scolaire) Pense-bête, notule que les élèves cachent sur eux lors des examens et sur laquelle ils pompent les bonnes réponses.
    • J’ai récolté une colle ce matin, parce que le père Jako m’a accusé d’avoir mis des pompes dans ma manchette, c’était même pas pour les sciences nat, c’était pour l’allemand. (Frigyes Karinthy, « M’sieur », 1916, in L'Humour juif, Omnibus, 2012, page 531)
    • Mais, lorsqu’on met des pompes dedans, je croyais que du moment que la calculatrice est utilisée, on peut y mettre n’importe quoi; je ne qualifiais donc pas de triche l’utilisation de pompes ! (Site web Les-mathematiques.net, Forum-sujet: Calculatrice : les pompes, est-ce de la triche ?)
  8. (musique) (argot) Dans la musique de jazz, et particulièrement dans le ragtime, accompagnement du piano consistant à alterner à la main gauche une basse et un accord.
    • Monk épouse donc comme les autres cette conception, et joue du piano comme il se doit, « à l’ancienne » (comme il le fera souvent par la suite en solo), c’est-à-dire en jouant la « pompe » de la main gauche, dans la plus pure tradition stride (une note de basse alternée un temps sur deux avec un accord), et swingue comme il faut. (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 36)
synonymes
(cuisine)
(musique)

traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
  • anglais : pump (uniquement certains types), creps

traductions
nom

SingulierPluriel
pompepompes

pompe \pɔ̃p\ masculin

  1. (armes) (familier) (ellipse) fusil à pompe#fr|Fusil à pompe.
    • C’est sûr que si tu prends un pompe et que tu tires à bout portant (à condition encore de savoir charger l’arme), même une grand mère de 80 balais peut le faire. (Commentaire laissé sur un forum ↗, kwoon.info, 23 septembre 2004)
    • Cache ton pompe sous ta djellaba (Seth Gueko feat. 25G, « Cabochards », dans l’album Drive by en caravane, 2008)

traductions
  • anglais : pump-action

forme fléchie

pompe \pɔ̃p\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de pomper.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de pomper.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de pomper.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de pomper.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de pomper.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.012
Dictionnaire Français