pompeusement
étymologie
Dérivé de pompeux, par son féminin pompeuse, avec le suffixe -ment.

adverbe

pompeusement \pɔ̃.pøz.mɑ̃\

  1. Avec pompe, apparat et grandeur.
    • Les grands, pour s’affermir achetant les suffrages, tiennent pompeusement leurs maîtres à leurs gages, (Pierre Corneille, Cinna, II, 1.)
    • La reine de Suède a été pompeusement reçue à Rome par le pape et les cardinaux, (Gui Patin, Lett. t. II, p. 149.)
    • C'était pendant l’horreur d’une profonde nuit : Ma mère Jézabel devant moi s’est montrée, Comme au jour de sa mort pompeusement parée, (Jean Racine, Ath. II, 5.)
    • Roulant pompeusement ses flots majestueux, (Jacques Delille, Convers. I.)
  2. (Figuré) Avec emphase et de façon maniérée.
    • Toutefois, le millionnaire était un peu vexé par le peu d’ardeur que manifestait son neveu par alliance à faire la connaissance de « l’objet de sa flamme » ainsi qu’il appelait Chonchon, pompeusement. (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Le Bouquet tragique, 1912, chapitre XVII)
    • On a dit que dans le grand siècle, le plus petit commis écrivait aussi pompeusement que Bossuet. (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
    • Il vient de vous prendre un enthousiasme qui vous a fait expliquer les choses si pompeusement que je ne crois pas les avoir entendues, (Bernard le Bouyer de Fontenelle, les Mondes, 1er soir.)
  3. (Burkina Faso) Copieusement.
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français