potelé
étymologie
Du vieil adjectif féminin pote (« qui est grosse, enflée et rend maladroit ») ne s'employant que dans l'expression une main pote. [1]

adjectif

SingulierPluriel
Masculinpotelé
\pɔt.le\
potelés
\pɔt.le\
Fémininpotelée
\pɔt.le\
potelées
\pɔt.le\

potelé \pɔ.tə.le\

  1. (vieilli) Dont les formes sont arrondies, rondes [1].
  2. Qui est gras et rebondi.
    • … ; mais à les voir tous deux se roulant devant le feu, montrant sans honte leurs jolis corps potelés, […], certes un père et surtout une mère comprenaient ces petites âmes, …. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • L’enfant allait avoir huit mois ; elle ne le reconnut point. Il était devenu tout rose, joufflu, potelé partout, pareil à un petit paquet de graisse vivante. Ses doigts, écartés par des bourrelets de chair, remuaient doucement dans une satisfaction visible. (, Histoire d’une fille de ferme, dans La maison Tellier, 1891, réédition Le Livre de Poche, page 103)
    • Il tira de son portefeuille la photographie d’une petite personne au visage plein et gracieux, aux bras potelés, souriant d’un air docile. (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 164)

traductions
forme fléchie

potelé \pɔ.tə.le\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe poteler.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français