poterie
étymologie
(XIIIe siècle)  Composé de pot et de -erie.

nom

SingulierPluriel
poteriepoteries

poterie \pɔ.tʁi\ féminin

  1. (Céramique) Artisanat basé sur le travail de l’argile, pour la constitution de pots et d’objets d’art.
  2. Métier du potier.
  3. (Par extension) Objet en terre cuite.
    1. Toute sorte de vaisselle de terre.
      • On fabrique dans le département des Ardennes des poteries communes telles que : terrines, vases de cuisine, casseroles, pots à fleurs, etc., avec des argiles impures. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 61)
      • Banassac, qui avait fabriqué des poteries sous les Romains, frappa alors des monnaies et ce village peut « revendiquer la dixième partie des monnaies mérovingiennes éparses dans tous les cabinets du monde ». (J.-B. Delon, Histoire de Gévaudan-Lozère, Mende : Imprimerie Saint-Privat, 1941, page 37)
    2. (architecture) Éléments de terre cuite qu’on emploie parfois dans la construction des murs, des voûtes et des planchers, etc.
      • Une voûte de poterie.
    3. Tuyaux de terre cuite qu’on ajuste bout à bout et dont on se sert spécialement pour les cheminées et dont on se servait dans le drainage des sols.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français