précaution
étymologie
Du latin praecautio.

nom

SingulierPluriel
précautionprécautions

précaution \pʁe.ko.sjɔ̃\ féminin

  1. Ce qu’on fait par prévoyance, pour ne pas tomber en quelque inconvénient, pour éviter quelque mal.
    • […] le fatalisme n’opposant aucune précaution contre la peste, ce terrible fléau y enlève très souvent une partie très considérable de la population. (Adriano (Adrien) Balbi, La Population des deux mondes, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • Toutes les précautions furent prises, la veille doublée, la machine prévenue et des espars disposés sur le pont. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Mais comment, cependant, ne pas consacrer au moins un mot à cette admirable pouponnière, à cette garderie, à ces parcs à bébés où les jeunes mères déposent leurs petits, qu’elles viennent, à intervalles réguliers, allaiter avec des précautions de propreté, une incessante éducation d’hygiène dont je m’émerveille ? (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • On ne doit pas négliger de couvrir le creuset, sans cette précaution il s’y introduiroit du charbon qui gêneroit pour la coulée qui se fait dans une lingotière de fer forgé. (Résultat des expériences & observations de MM. De Ch… & Jean-François Clouet sur l’acier fondu, dans le Journal de physique, de chimie, d’histoire naturelle et des arts, vol. 33, juillet 1788, p. 47)
    • Par mesure de précaution recommandée par l’Administration pour attirer l’attention et éviter des erreurs, la plupart dés raticides scillitiques spécialisés sont conditionnés en vert ou en rouge et portent la mention : « Dangereux » […] (Revue de médecine vétérinaire, Écoles nationales vétérinaires de Lyon et de Toulouse, vol. 88, 1936, p. 414)
    • La cour d’appel partagea alors les dommages, selon les principes de la faute commune, constatant que la victime s’était imprudemment aventurée sur un boulevard passager, sans prendre les précautions nécessaires. (Orville Frenette, L'incidence du décès de la victime d'un délit ou d'un quasi-délit sur l'action en indemnité, Librairie de l'Université d'Ottawa, 1961, p. 85)
  2. Circonspection ; ménagement ; prudence.
    • Le gardien ouvrit avec précaution, la porte tourna sans bruit sur ses gonds et tous nous entrâmes doucement et sans parler […] (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française d’Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Très intrigué, j’allais quérir une échelle ; je l’appliquai contre le mur et montai avec d’infinies précautions (Octave Mirbeau, Le Colporteur)
    • Le bon sens ne te garantit rien ; il n’est qu’une précaution qui, comme toute précaution, peut parfaitement se révéler inutile. {{source|

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français