prêteur
étymologie
 Composé de prêter et de -eur, du latin praesto  composé de prae- (« devant ») et de sto (« se tenir »), littéralement « se tenir devant, venir en aide, fournir ».

nom

SingulierPluriel
prêteurprêteurs

prêteur \pʁɛ.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : prêteuse)

  1. Celui qui prête quelque chose à quelqu’un.
    • Il n’est pas prêteur de son naturel.
  2. (Spécialement) Personne qui fait le prêt d’argent moyennant des intérêts.
    • Le départ des juifs n’avait pas supprimé les embarras financiers de leurs clients et ceux qui avaient besoin de capitaux n’eurent d’autre ressource que de s’adresser aux prêteurs chrétiens (lombards ou cahorsins). (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • L’appât du gain peut amener les clercs à des activités indignes de leur condition : à La Gahandière, en 1634, il s’agit de trafics de toutes sortes. Le curé présente son activité de prêteur comme une œuvre charitable. (Robert Sauzet, Les visites pastorales dans le diocèse de Chartres pendant la première moitié du XVIIe siècle, Rome : Edizioni di stora e letteratura, 1975, p.142)
antonymes
traductions
  • anglais : lender
  • espagnol : prestador
  • italien : prestatore



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français