prendre part
étymologie
voir prendre, part

locution verbale

prendre part \pʁɑ̃.dʁə paʁ\ (se conjugue → voir la conjugaison de prendre)

  1. Participer à, être partie prenante.
    • C’est ainsi qu’en 465 le concile de Vannes interdit aux clercs non seulement de prendre part aux repas de juifs, mais de les inviter à leurs propre table. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • […], Albert de Varangéville prit part aux croisades ; après avoir guerroyé longtemps contre les infidèles, il désira revoir son pays de Lorraine : […] (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895, éd.1923)
    • J’avais, par conséquent, toutes les chances de pouvoir prendre part à une de ces clandestines parties dont la curiosité m’était venue au procès d’André-le-Belge, […]. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Quelques hommes seulement prirent part aux obsèques et peu de femmes même, de celles qui profitent de toutes les occasions pour sortir leurs vêtements noirs, […]. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Très sportivement les frères Darrel, qui avaient pris part par deux fois à la course New-York-îles Bermudes à bord de leur yawl Dainty, m’offrirent leur cale de halage pour mettre à sec. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le monde entier prenait part aux hostilités, sans pouvoir envisager la possibilité d’une paix prochaine, sans même l’espoir de recouvrer jamais la paix. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 392 de l’éd. de 1921)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.013
Dictionnaire Français