presqu'île
étymologie
voir presque, île : ce mot composé à apostrophe n’est pas une locution.

nom

SingulierPluriel
presqu'îlepresqu'îles

presqu’île \pʁɛs.kil\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. (Géographie) Terre qui est presque une île, qui n’est reliée au continent que par une mince bande de terre, appelée isthme.
    • Elle est bâtie au milieu de la mer, sur une butte de sable, à l’extrémité d’une presqu’île, dont l’isthme étroit, long et demi-circulaire, forme sa rade immense. (Anonyme, Espagne. - Cadiz et Gibraltar, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Mytilène […] s’étageait autrefois en amphithéâtre sur une presqu’île à demi détachée, qui était reliée à la terre que par des ponts de pierre blanche. (Pierre Louÿs, Lesbos aujourd’hui, 1901, dans Archipel, 1932)
    • Sur la côte inhospitalière de l’Atlantique battue par les vents et la houle du large, à mi-chemin environ entre le cap Spartel et Mogador, s’ouvre une baie spacieuse, entre un promontoire rocheux et une presqu’île frangée d’écume. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 19)
  2. (Par extension) Terre qui s’avance dans la mer et qui est unie au continent par une large étendue de terres.
    • Regardez sur cette carte cette longue presqu’île armoricaine, perdue en mer, isolée de tout, comme un brise-lames opposé aux colères océaniennes ; […] (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français