pressurer
étymologie
dénominal#fr|Dénominal de pressoir#fr|pressoir et -er comme l’atteste l’ancien français pressoirer avec influence du suffixe -ure.

verbe

pressurer \pʁe.sy.ʁe\ ou \pʁɛ.sy.ʁe\ transitif conjugaison

  1. Presser des raisins ou d’autres fruits et en tirer le jus par le moyen du pressoir.
    • Pressurer la vendange.
    • Pressurer des pommes.
  2. (Figuré) Exploiter le travail d’autrui, épuiser par des impôts, par des taxes.
    • Le capitalisme financier pressure les petites entreprises et leurs salariés.
    • On a pressuré cette province.
  3. (Figuré) Tirer de quelque chose tout ce qui peut en être utilisé.
    • Je suis forcée […] de m'accrocher à des bribes de souvenirs reçus de seconde ou de dixième main, à des informations tirées de bouts de lettres ou de feuillets de calepins qu'on a négligé de jeter au panier, et que notre avidité de savoir pressure au delà de ce qu'ils peuvent donner. (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974 ; collection Folio, page 12)
    • Plus tard, il n’a pas été de ceux qui voyagent pour pressurer la beauté des choses, jouissant des lieux et des êtres entre deux diligences ou deux traversées. (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, pages 178-179)
  4. (Figuré) Accabler.
    • Je suis hanté par le catholicisme, grisé par son atmosphère d’encens et de cire, je rôde autour de lui, touché jusqu’aux larmes par ses prières, pressuré jusqu’aux moelles par ses psalmodies et par ses chants. (Joris-Karl Huysmans, En route (roman), 1895)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français