prime
étymologie
(Adjectif, Nom 1, Nom 2) Du latin primus (« qui est tout à fait en avant »).
(Nom 3) Du latin praemium.
(Nom 4) Peut être une déformation de prisme, ou de prase qui ressemble à l'émeraude.

adjectif

SingulierPluriel
primeprimes

prime \pʁim\ masculin et féminin identiques

  1. Premier.
    • […], mais ce lui était plaisir que de ne point manquer la sortie de l’étable fumante, dans la prime fraîcheur du matin. (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.1, 1910)
    • Seuls les professionnels ont tout loisir, du prime matin au soir tombant, d'inspecter cinq mille, voire dix mille crins. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre'', Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Québec) Qui s'emporte facilement.
    • Il est ben prime, à matin ! On n'est pas capable de lui parler sans qu'il se fâche !
  3. (Acadie) Vif et aiguisé, en parlant d'un regard.
    • Puis elle apparut. Une femme sans âge. Le visage un peu ridé, mais la colonne droite et l’œil prime. Entendez prime dans son sens le plus ancien, vif et aiguisé. (Antonine Maillet, Clin d’œil au Temps qui passe, Leméac, 2019, page 64)

traductions
nom

SingulierPluriel
primeprimes

prime \pʁim\ féminin

  1. Première heure canoniale, à 6 heures du matin.
    • […] ; je remplis mes devoirs de chapelain loyalement et sincèrement : deux messes par jour, une le matin, l’autre le soir, primes, complies, vêpres avec Credo et Pater. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les charrettes et les chars étaient là dès potron-minet, voire dès la veille, car le marché était clappé dès prime ; il durait jusqu'à midi. (Alain Derville, Saint-Omer: des origines au début du XIVe siècle, page 189, Presses Univ. Septentrion, 1995)
  2. (escrime) Première position de l’épée en escrime.
    • Placez vous en garde de prime.
  3. Ce qui prime. Note: Seulement dans l’expression rare ; faire prime, primer.

nom

SingulierPluriel
primeprimes

prime \pʁim\ masculin

  1. (typog) (Mathématiques) « ′ ». Signe adossé à une lettre qui désigne le premier degré d’une quantité, d’une grandeur, etc., représentée par une lettre.
    • A prime (A′) et A seconde (A″).

traductions
nom

SingulierPluriel
primeprimes

prime \pʁim\ féminin

  1. (finance) Somme payée par un assuré à un assureur et lui ouvrant le droit à la couverture d’un risque.
  2. (travail) Somme versée par un employeur à un salarié à titre exceptionnel, en guise de récompense pour un travail de qualité, ou à tous les salariés pour les encourager ou pour saluer une étape dans la vie de l’entreprise (publication de résultats particulièrement bons, introduction en bourse).
  3. (En particulier) Récompense offerte pour l’accomplissement d’une tâche précise comme le fait de renseigner la police, de capturer un criminel, de retrouver et ramener un chien à son propriétaire, etc.
    • Il leur reste une dernière ressource: celle de la chasse à l'homme. Au début de la campagne, paraît-il, le gouvernement payait une prime de 8 douros (40 francs) par prisonnier et de 4 douros par tête de rebelle coupée. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 96)
  4. Différence entre le prix du métal précieux contenu dans une pièce et le prix de vente de celle-ci.
    • Sur les pièce en or, la prime peut être négative ou positive.
synonymes
traductions
traductions
traductions
traductions
  • anglais : bounty (chasseur de primes = bounty hunter)

nom

SingulierPluriel
primeprimes

prime \pʁim\ féminin

  1. (Désuet) (joaillerie) Nom donné en général à du cristal de roche, dont la couleur rappelle un pierre précieuse, rubis émeraude, etc.
    • PRIME en termes de Joaillier, se dit Des pierres demi-transparentes et légèrement colorées, qui sont de la nature du caillou ou du cristal, et qui ressemblent plus ou moins aux différentes pierres précieuses. Prime d'émeraude. Prime d'améthyste. Prime de topaze. Prime de rubis. (Jean-François Féraud, Dictionnaire critique de la langue française, Marseille 1787)
    • Rosenrother-Quartz des Allemands, rubis de Bohême, ou prime de rubis des lapidaires. (P. Brard, Traite des pierres précieuses, Éd.Schoell, Paris 1808)

nom

SingulierPluriel
primeprimes

prime \pʁim\ féminin

  1. (technique) (vieux) Sorte de poinçon qui était utilisé par les raffineurs de sucre. Elle servait à faire un trou dans le pain de sucre de manière à favoriser son égouttage.
    • On met sous la pointe de la forme un seau ou un baquet, dans lequel il y a de l'eau, pour recevoir le peu de syrop [sic] qui coule, et pour y tremper la prime, afin qu'elle entre plus aisément dans la tête du pain [de sucre]. (Duhamel Du Monceau, Art de rafiner [sic] le sucre'', 1764).
forme fléchie

prime \pʁim\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de primer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de primer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de primer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de primer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de primer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français