procrastiner
étymologie
Du latin procrastino.

verbe

procrastiner \pʁɔ.kʁas.ti.ne\ intransitif conjugaison

  1. Reporter au lendemain, remettre à plus tard quelque chose, généralement par manque de motivation ou par paresse.
    • Si vous croyez que Dieu tarde trop, attendez le, & asseurez vous qu’il viendra, & qu’il n’arrestera pas. Il vous est advis qu’il procrastine, mais en vérité non fait. (R.P. Alphonse Rodriguez, Practique de la perfection & des vertus chrestiennes & religieuses, 2e partie, traduction par le R.P. Paul Duez, p. 727, 1624)
    • Sa difficulté à choisir, à se décider, le fait parfois attendre jusqu’au dernier moment : il procrastine, selon le mot de Proust (= repousse au lendemain). (Michel Pouquet, L’Adolescent et la Psychologie, page 75, 1997)
    • La mère, Rita, sosie de Greta Garbo, se gavait de chips et de massepains, se saoulait de Marie Brizard et procrastinait dans son lit. Elle pleurnichait, ruminait sa mauvaise fortune et celle de son mari, […]. (Emmanuel Genvrin, Rock Sakay, Éditions Gallimard, 2016, chap. 1)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français