profonde
étymologie
(Nom) (XIXe siècle) Nominalisation du féminin de l’adjectif profond#fr|profond.

nom

SingulierPluriel
profondeprofondes

profonde \pʁɔ.fɔ̃d\ féminin

  1. (argot) Poche d’un vêtement.
    • J’ai sondé dans ses profondes,
      Lonfa malura dondaine,
      Son auber j’ai enganté,
      Lonfa malura dondé.
      (Eugène-François Vidocq, Les Voleurs, Paris, 1837, page XXXI de la Préface)
    • Thénardier reprit :
      — Finissons. Combien le pantre avait-il dans ses profondes ?
      (Victor Hugo, Les Misérables, tome V : Jean Valjean, 1862)
    • Au moment de raquer, je cherche dans mes profondes, mais je t’en fous ! en fait d'auber, il n’y avait plus que de la doublure et du poussier de piperlot… (Nonce Casanova, Le Journal à Nénesse, Paul Ollendorff, Paris, 1911)
    • Barque, qui s’est approché, regarde la scène, et dit :
      — Moi, j’ai plus d’choses encore qu’ça dans mes profondes.
      (Henri Barbusse, Le Feu (Barbusse), Flammarion, Paris, 1916, page 187)
forme fléchie

profonde \pʁɔ.fɔ̃d\

  1. Féminin singulier de profond.
    • Elle accomplit son humanité profonde, qui est de lutter héroïquement contre le monde, d’affronter héroïquement une mort qui finira par le terrasser. (Jean-Philippe Guerand, James Dean, 2013)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français