profusion
étymologie
Du latin profusio, du verbe profundere.

nom

SingulierPluriel
profusionprofusions

profusion \pʁɔ.fy.zjɔ̃\ féminin

  1. Grande abondance.
    • […] ; les charpentes du plafond, laissées en relief, étaient décorées d’une profusion de sculptures. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • La profusion de détails gracieux ne nuit en rien à l'ensemble qui conserve toute sa majesté. (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • La profusion des choses cachait la rareté des idées et l’usure des croyances. (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 94.)
  2. Excès de libéralité ou de dépense.
    • […], on a objecté la dépense, comme si la nation, si longtemps victime des profusions du despotisme, pouvait regretter le prix des livrées de la liberté! (Mirabeau, Sur le drapeau tricolore - Assemblée constituante du 21 octobre 1790)
    • Je te conseille de te faire un ami de ce prêtre ; il est aussi vain qu’il est cupide, et il lui faut beaucoup d’argent pour subvenir à ses profusions. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)

traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français