protêt
étymologie
Dérivé de protester.

nom

SingulierPluriel
protêtprotêts

protêt \pʁɔ.tɛ\ masculin

  1. (Banque et de Commerce) Acte par lequel le porteur d’un effet de commerce fait constater le défaut d’acceptation ou de paiement à l’époque déterminée, de la part de ceux sur qui le billet a été tiré ou par qui il a été souscrit.
    • Les protêts doivent être faits par deux notaires, ou par un notaire et deux témoins, ou par un huissier et deux témoins.
    • Ce jour-là commence par une pluie de mémoires, de quittances, de billets, et se termine par une grêle de protêts, Dies irae ! (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème, 1848)
    • (Figuré)En entendant tout le monde rendre justice à ses talents postiches, le marquis d’Aiglemont finit par se persuader à lui-même qu’il était un des hommes les plus remarquables de la cour où, grâce à ses dehors, il sut plaire, et où ses différentes valeurs furent acceptées sans protêt. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • […] le coup de sonnette insolent des huissiers, le concierge qui sourit quand on passe, et puis les emprunts, et puis les protêts, et puis… et puis… (Alphonse Daudet, Le petit chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 33)

traductions
  • allemand : Wechselprotest
  • anglais : protest of dishonor
  • espagnol : protesta
  • italien : protesto cambiario



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français