provençal
étymologie
 Composé de Provence et de -al.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinprovençalprovençaux
Fémininprovençaleprovençales

provençal \pʁɔ.vɑ̃.sal\

  1. (Géographie) Relatif à la Provence, qui y habite ou en est originaire.
    • Un jeune berger provençal.
    • La nef romane présente une disposition qui a été adoptée assez fréquemment dans les églises provençales et du bas Languedoc. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)

traductions
nom

provençal \pʁɔ.vɑ̃.sal\ masculin singulier

  1. Variété dialectale de l’occitan ou langue d’oc parlée en Provence et dans le Gard provençal.
  2. (Désuet) Terme désignant l’ensemble des langues de la famille d’oc, correspondant aux termes contemporains occitan ou langue d’oc.
    • Ces recueils étaient originairement en latin ; quelques-uns pourtant ont été rédigés ou en provençal ou en français. (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française au moyen-âge, Revue des deux Mondes, tome 19, 1839)
    • La désignation d’occitan, utilisée par l’administration royale dès le XIVe siècle (lingua occitana, patria linguae occitanae) par opposition à la lingua gallica qui désignait le français, a connu une nouvelle consécration au début de ce siècle : elle est infiniment préférable à celle de provençal qui tend de plus en plus, à cause de son ambiguïté, à être réservée au seul dialecte de Provence. (Pierre Bec, Charles Camproux, Philippe Gardy, « OCCITANES LANGUE ET LITTÉRATURE », Encyclopædia Universalis en ligne ↗, consulté le 15 avril 2014.)
synonymes

Occitan :


traductions
Provençal
étymologie
Du nom de la Provence.
(ca. 1160) Proençal, (ca. 1180) Provencel.

nom


Provençal \pʁɔ.vɑ̃.sal\ masculin (pour une femme, une fille, on dit Provençale)

  1. (Géographie) Habitant de la Provence.
    • Charles aima Bettina Wallenrod autant qu’il était aimé d’elle, et c’est beaucoup dire ; mais quand un Provençal s’exalte, tout chez lui devient naturel en fait de sentiment. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Dans le Languedoc, ils m’appellent Provençal. Mais c'est moi qui m'suis gouré en disant mon nom. Sinon, en Bretagne, c'est le Gros Faisan au sud, et au nord, c'est juste Ducon ...(Franck Pitiot, Kaamelott, Livre III : Le Sanglier de Cornouailles, écrit par Alexandre Astier)
    • Vers la fin du siècle dernier, le vélocifère, prédécesseur de la diligence et des messageries, débarquait à Paris un provençal, plein de verve et d'entrain, né dans la ville d’Aix, et bossu, comme Ésope, par devant et par derrière.Désorgues (Théodore) », dans le Dictionnaire de la conversation et de la lecture, 2e édition, tome 7, Paris : chez Firmin Didot frères, fils et Cie, 1860, page 465)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.048
Dictionnaire Français