proxy
étymologie
(XXe siècle) De l’anglais proxy, lui-même issu du Moyen anglais procracie, emprunt à l’xno procuracie, du latin médiéval procuratia, du latin procuratio. Étymologiquement apparenté au français procuration.

nom

(orthographe traditionnelle)

SingulierPluriel
proxyproxies

(orthographe rectifiée de 1990)
SingulierPluriel
proxyproxys

proxy \pʁɔk.si\ masculin

  1. (Réseaux informatiques) Serveur informatique qui a pour fonction de relayer des requêtes entre un poste client et un serveur, utilisé pour assurer les fonctions de mémoire cache, de journalisation des requêtes (« logging »), assurer la sécurité du réseau local, le filtrage et l’anonymat.
    • Je dois passer par un proxy.
    • Mais ils permettaient aussi de surfer anonymement sur Internet car ils s'appuyaient sur des serveurs proxy qui cryptaient les données. Peter pouvait ainsi se connecter facilement, et seul serait visible son accès au serveur VPN – et non à celui de l'AMRF. (Michelle Gagnon, Expérience Noa Torson, tome 1 : Ne t'arrête pas, traduit de l'américain par Julien Chèvre, Paris : Éditions de Noyelles, 2015, chap. 6)
  2. (militaire) Agent agissant pour le compte d'un autre acteur.
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.035
Dictionnaire Français