prussien
étymologie
(Adjectif 1) Composé de Prusse et de -ien.
(Adjectif 2) Composé de Prusy et de -ien.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinprussienprussiens
Fémininprussienneprussiennes

prussien \pʁy.sjɛ̃\ masculin

  1. Relatif à la Prusse, duché puis royaume d’Europe orientale.
    • Cavalerie, ma mie, à vous de donner l’exemple. Quittez vos vieilles fanfreluches, soutaches, brandebourgs ou plastrons ; pelisses engonçantes, habits vestes étranglant la taille ; tresses et torsades gênant les mouvements. Renoncez à ces couleurs éclatantes, cibles niaisement glorieuses, devant le tir certain des armes d’aujourd’hui. Disons ensemble ici, un dernier adieu à ces héroïques défroques, symboles encore si vivaces des sublimes chimères pour lesquelles nos pères versèrent le plus pur de leur sang ; cela fait, endossez gaiement votre nouvelle tunique qui, pour si sombre et si prussienne qu’elle soit, est aussi plus saine, plus commode, moins coûteuse, vous couvrant mieux les reins et vous tenant plus chaud au ventre. (Émile-Marcelin-Isidore Planat dit « Marcelin », « Vieux Uniformes », in La Vie parisienne (magazine) : magazine mensuel artistique et littéraire, 19 décembre 1868)
    • Nous avions combattu et couru toute la journée. Faits prisonniers par les dragons prussiens, nous avions été emmenés jusqu'à Vrigne-aux-Bois au grand trot de nos montures. (Victor Thiéry, Après la défaite : Souvenirs et impressions d'un prisonnier de guerre en Allemagne, Paris : chez Frinzine, Klein & Cie, 1884, p. 17)
    • Encore en 1870, une servante prussienne disait à un prisonnier français employé dans la ferme où elle travaillait : « Quand la guerre sera finie, je t’épouserai ; cela t’étonne ce que je te dis là, mais tu sais, pour nous, le patriotisme cela ne veut pas dire grand-chose. » (Julien Benda, La trahison des clercs, 1927, éd. 1946)
    • Il en conclut que si Guillaume aime tant cette lettre K, c'est parce qu'elle affecte l'allure d'un soldat prussien marchant au pas de l'oie. (Bruno de Perthuis, Du Kapitaine à la Grande Guerre des K, dans Images de l'étranger, Pulim, 2006, p.155)

traductions
adjectif

SingulierPluriel
Masculinprussienprussiens
Fémininprussienneprussiennes

prussien \pʁy.sjɛ̃\ masculin

  1. Relatif à Prusy, commune française située dans le département de l’Aube.

Prussien
étymologie
(Nom commun 1) Composé de Prusse et de -ien.
(Nom commun 2) Composé de Prusy et de -ien.
(Nom commun 2) Début (XIXe siècle), époque napoléonienne).

nom

SingulierPluriel
prussienprussiens

Prussien \pʁy.sjɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : Prussienne)

  1. (Géographie) Habitant de la Prusse, duché puis royaume d’Europe orientale.
    • […] mais ce n’est que le commencement de plus grands malheurs : ces Prussiens, ces Autrichiens, ces Russes, ces Espagnols, et tous ces peuples que nous avons pillés depuis 1804, vont profiter de notre misère pour tomber sur nous. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813/4, J. Hetzel, 1864)
    • Les Français qui étaient sortis de l’Argonne, avaient occupé la colline de Valmy d’où ils canonnèrent les Prussiens. Brunswick dut livrer contre eux une bataille à front renversé ; il fut surpris par l’allant des Français et la vigueur de leur canonnade. (Guy Cabourdin, Yves Burnand, Encyclopédie illustrée de la Lorraine : Histoire de la Lorraine, vol. 2, 1992, p. 30)
    • Il y a de vrais méchants : les Prussiens, qui nous ont pris l’Alsace-Lorraine et toutes nos horloges, sauf la pendule de marbre noir qui orne la cheminée de mon grand-père et qui lui fut offerte, justement, par un groupe d’élèves allemands ; on se demande où ils l’ont volée. (Jean-Paul Sartre, Les Mots, 1964, I)
    • Et quand en 1840, notre vin de Moselle ne fut qu'un âpre verjus, nos vignerons, par dérision et par haine du Prussien, donnèrent sarcastiquement à ce vin imbuvable le sobriquet de : Hassenpflug. (Culture française, Association internationale pour la culture française, 1966, n°15/16, page 17)
    • À cette époque, on disait rarement Allemands mais plutôt Prussiens, qu’on accusait d’être cause de tous nos malheurs et l’on faisait une différence entre Prussiens et Bavarois que l’on jugeait moins défavorablement. (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, p. 174)

traductions
nom

SingulierPluriel
prussienprussiens

Prussien \pʁy.sjɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : Prussienne)

  1. (Géographie) Habitant de Prusy, commune française située dans le département de l’Aube.

nom

SingulierPluriel
prussienprussiens

Prussien \pʁy.sjɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : Prussienne)

  1. (Argot militaire) (Désuet) Derrière, fesses.
    • ''Il s’est égratigné contre la ferrure d’un des battants.>-« Au Prussien ! », ont crié quelques rigoleurs, qui ont failli faire prendre les armes à tout le bataillon et les présenter au derrière écorché du maire. (Jules Vallès, L’insurgé'', 1886)




Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français